Cet article date de plus de huit ans.

Valenciennes obtient le nul à Paris qui devra patienter pour le titre

Le PSG pouvait être officieusement sacré champion de France dimanche à condition de battre Valenciennes au Parc des Princes. Les joueurs de Carlo Ancelotti n'ont obtenu que le nul (1-1) lors de cette 35eme journée de Ligue 1. Paris devra encore patienter avant de célébrer le troisième titre de champion de son histoire.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
 (Gonzalo Fuentes Reuters)

Les supporters parisiens rêvaient de fêter dimanche soir le troisième
titre de champion de France du PSG après celui de 1986 et celui de 1994. Ils
devront encore patienter un petit peu, même si les sept points d'avance qu'ils
ont sur Marseille à trois journées de la fin devraient être suffisants.

Valenciennes a  en-effet fortement contrarié les envies parisiennes. Engagés
et volontaires, ce sont les Nordistes qui ont ouvert la marque dès la 17e
minute par Danic après une perte de balle de Jérémy Menez. En face, le PSG n'arrive
pas à développer son jeu et la soirée tourne au cauchemar pour les Parisiens puisque
juste avant la mi-temps, le défenseur Thiago Silva est expulsé pour avoir
poussé l'arbitre.

Nervosité parisienne

Au retour des vestiaires, les Valenciennois continuent de pousser
mais n'arrivent pas à inscrire ce deuxième but qui les mettrait à l'abri. Au
contraire, le PSG commence à sortir la tête de l'eau et arrive à remettre de
l'intensité notamment dans le dernier quart d'heure de la rencontre. Un
pressing payant puisqu'Alex inscrit le but de l'égalisation à la 84e minute du match.

Décidément, la fin de
saison du PSG s'apparente à un long chemin de croix. Après les échauffourées de
la fin de match contre Evian/Thonon, le 28 avril, les joueurs parisiens ont
encore donné des signes inquiétants de nervosité et de fébrilité. La lourde
incertitude concernant l'avenir de l'entraîneur parisien n'y est sans doute pas étrangère.

Un titre à chercher à Lyon

Ce match nul, s'il ne fait pas les affaires de Paris, est
une belle opération pour Valenciennes qui s'assure presque du maintien. Le PSG
va devoir se remobiliser pour chercher ce titre qui lui tend les bras. Les coéquipiers de Zlatan Ibrahimovic pourraient être officiellement sacrés dimanche prochain en cas de victoire à
Lyon.

La fête annoncée pour le 13 mai avec remise de trophée au Trocadéro et
remontée de la Seine en bateau pourrait donc avoir lieu. En cas de défaite, en
revanche, la fin de saison s'annoncerait plus compliquée que prévue pour le PSG.

Du suspense pour les places européennes

Si la victoire de
Marseille a quasiment réduit à néant le suspense pour la 2e place, la 3e marche
du podium, qui donne accès au 3e tour préliminaire de la Ligue des champions,
reste encore très convoitée. Mais Lyon, qui s'est largement imposé à Nancy
(3-0), s'y accroche fermement. L'OL a
ainsi repoussé la menace de Nice (4e à 3 points), facile vainqueur de Rennes
(3-0).

Ce sont les Lillois,
désormais 6e après la déroute subie à Toulouse (4-2), qui ont réalisé une très
mauvaise opération dans la course à l'Europe et seule la C3 semble à leur
portée. Pour Saint-Etienne (5e),
les rêves de Ligue des champions se sont peut-être aussi envolés contre
Bordeaux (0-0) mais les Verts s'étaient déjà consolés avec la Coupe de la
Ligue, leur premier trophée depuis 32 ans.

Brest condamné à la descente ? 

La course pour le
maintien commence aussi à se décanter. Brest, nouvelle lanterne rouge après son
revers à Montpellier (2-1), est pratiquement condamné à la relégation alors que
Troyes, avant-dernier, s'est offert un répit sans doute de courte durée face à
Evian/Thonon (1-0), autre candidat en puissance à la descente en Ligue 2.

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers PSG

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.