PSG-Leipzig : Mbappé le sauveur, Messi voit double, le naufrage Kimpembe... Les notes des Parisiens

Comme souvent, Kylian Mbappé a montré la voie au PSG, vainqueur dans la souffrance de Leipzig, mardi, en Ligue des champions.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min.
Kylian Mbappé célèbre après son but contre le RB Leipzig en Ligue des champions le 19 octobre 2021. (HERMAN DINGLER / ORANGE PICTURES)

Le Paris Saint-Germain s'est fait peur mardi 19 octobre à l'occasion de la 3e journée de Ligue des Champions. Mais grâce à Kylian Mbappé et Lionel Messi, les Parisiens s'en sont sortis et se sont imposés contre Leipzig. Un résultat presque improbable tant la défense parisienne, à l'image du chaotique Presnel Kimpembe, a été fébrile. Voici les notes des joueurs et de l'entraîneur du PSG.

Keylor Navas : 7/10

Dans le match, il devait l'être dès les premiers instants de la partie. Grâce à trois interventions précoces, dont deux parades décisives (3e et 7e), le portier parisien est entré dans le bain avec brio et autorité. Que ce soit sur l'égalisation de Silva (28e) ou la deuxième réalisation allemande par Mukiele (57e), Navas s'est retrouvé abandonné par sa défense et n'a rien pu faire. Son dégagement des poings (79e) a également été rassurant à un moment particulièrement chaud.

Achraf Hakimi : 4/10

L'ancien joueur du Real Madrid a souvent bu le bouillon devant le virevoltant Angelino, auteur de deux passes décisives. Sur les deux buts de Leipzig, le Marocain n'est pas monté assez vite, laissant à chaque fois son vis-à-vis centrer tranquillement. Un vrai problème dans le repli défensif du PSG et son penalty provoqué (90e+4) est anecdotique.

Marquinhos : 7/10

Un vrai roc, comme souvent, mais tellement esseulé dans cette défense à l'agonie. Le Brésilien, en plus de sauver sa formation à moult reprises (6 dégagements défensifs et 6 ballons récupérés, meilleurs totaux de son équipe), à l'image de cette intervention autoritaire devant Orban (25e), a même été à l'origine de l'ouverture du score avec une sortie de balle magistrale vers Draxler (9e). En bon capitaine, jusqu'au terme, il a ainsi tenu la baraque, presque tout seul, devant son dernier rempart costaricain.

Presnel Kimpembe : 3/10

Une soirée cauchemardesque pour l'international tricolore. Il est impliqué directement sur les deux buts de Leipzig, pour des marquages, à chaque fois, approximatifs. Il manque un peu de tout : d'aggressivité, de sens du placement et de concentration à l'image de cette intervention complètement manquée, qui aurait pu être fatale, devant Laimer (42e). Un match à oublier pour Kimpembe.

Le défenseur du PSG, Presnel Kimpembe, ici au duel avec l'attaquant français de Leipzig, Christopher Nkunku, mardi 19 octobre, à l'occasion de la 3e journée de Ligue des Champions. (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)

Nuno Mendes : 3,5/10

De nombreuses pertes de balle (17, 3e pire total du match), parfois préjudiciables pour Paris mais surtout beaucoup de peine à se replier. Ses courses vers l'avant ont souvent été anodines (15e, 29e et 43e) et surtout ne lui ont pas permis d'être lucide sur son placement défensif, trop bancal notamment sur le deuxième but des Allemands. 

Idrissa Gueye : 4/10

Si précieux contre Manchester City, Gana Gueye a subi plus que jamais le pressing adverse. Il a commis des fautes et surtout n'a jamais pesé dans les duels (38,5% de duels gagnés, pire total parisien). Averti (48e) pour une faute dans le dos de Silva, il a laissé sa place à Danilo Pereira (61e), venu renforcé l'axe centrale aux côtés de Marquinhos et Kimpembe.

Ander Herrera : 4/10

Presque une copie conforme de la prestation de Gueye, à la différence qu'il était parvenu à se montrer dangereux à plusieurs reprises en début de partie sur des coups de pied arrêtés bien tirés. Mais lui aussi s'est noyé dans l'entrejeu. Il n'a donc jamais aidé Marco Verratti pour relancer les siens. Remplacé par Georginio Wijnaldum (61e), ce dernier a essayé d'amener un peu de vivacité et d'énergie, puis fut à l'origine de la remontée amenant le penalty.

Marco Verratti : 6/10

Il a longtemps tout fait et en première période, quand Leipzig pressait très haut, il était le seul capable de couper les transmissions et relancer proprement. Avec 137 ballons touchés, plus que n'importe quel autre joueur mardi soir, il a souvent permis à Paris de respirer mais il a aussi connu beaucoup de déchets, la faute à plusieurs prises à deux sur lui. Trop seul au milieu.

Lionel Messi : 7/10

Discret mais décisif à deux reprises. Le génie argentin a essayé d'impulser plusieurs offensives dans un premier temps, et ça n'a pas marché (5e). Pour autant, son sens du but est toujours le même, que ce soit sur l'égalisation (67e) ou sur cette délicieuse panenka (74e). Même quand on l'attend plus, ou presque, Messi marque deux buts.

L'attaquant du PSG, Lionel Messi, s'échappe entre deux joueurs de Leipzig, mardi 19 octobre, à l'occasion de la 3e journée de Ligue des champions. (AFP / HANS LUCAS)

Julian Draxler : 5/10

Son appel de balle, et dans la foulée sa remise à une touche pour Mbappé, sont formidables et ont permis à Paris de mener au score. Mais après ça, sa prestation est très poussive. Jamais dans les bons coups, souvent en décalage quand il a fallu combiner avec Mbappé ou Messi, il n'a plus rien apporté. Thilo Kehrer l'a remplacé à la 90e minute.

Kylian Mbappé : 8/10

Buteur, passeur et provocateur de penalty : Kylian Mbappé a encore enfilé son costume de super-héros. L'international français a sorti le grand jeu pour sortir le PSG d'un sacré traquenard. Il aurait pu servir Draxler sur l'ouverture du score mais sa frappe limpide, et qui a fait mouche, a tout de suite montré qu'il voulait prendre ses reponsabilités. Sur l'égalisation des siens, son bon placement lui a permis de profiter de la perte du ballon d'Adams et de servir avec précision son coéquipier argentin. Et il a parfaitement joué le coup dans la surface face à Simakan pour provoquer le coup de pied de réparation salvateur inscrit par Messi. Son raté, par ailleurs, sur le penalty obtenu par Hakimi est plus regrettable qu'autre chose.

Mauricio Pochettino : 4,5/10

Il n'avait pas un choix phénoménal avant cette 3e journée de Ligue des champions et ça s'est vu. Car si le onze de départ a tenu le choc, ou presque, c'est surtout les individualités (Mbappé et Messi) qui ont permis à Paris de sauver les meubles. Ses changements n'ont pas été particulièrement influents même si l'entrée de Wijnaldum a redonné un peu de dynamisme à sa formation.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers PSG

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.