PSG : ce que l'on sait des cambriolages aux domiciles d'Angel Di Maria et du père de Marquinhos

Angel Di Maria a dû quitter ses partenaires en plein match, dimanche soir, juste après avoir appris qu'une intrusion avait eu lieu à son domicile francilien, en présence de sa famille. Au même moment, le père de Marquinhos connaissait la même mésaventure. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le capitaine du Paris Saint Germain, le brésilien Marquinhos. (FRED DUGIT / MAXPPP)

La soirée du dimanche 14 mars est à oublier pour Angel Di Maria et Marquinhos. Défaits sur le terrain par Nantes au Parc des Princes (1-2), ces deux joueurs internationaux du Paris Saint-Germain ont également connu un incident bien plus grave en dehors. Voici ce que l'on sait sur les deux cambriolages qui les ont touchés.

Que s'est-il passé dans la soirée ?

A la 62e minute, Angel Di Maria est remplacé et rappelé sur le banc par son entraîneur, Mauricio Pochettino. Quelques minutes plus tôt, Leonardo, le directeur sportif brésilien du club s'est entretenu par téléphone avec le banc parisien pour que Di Maria sorte du terrain pour être informé au plus vite du cambriolage à son domicile situé à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine). En effet, aux alentours de 21 heures, plusieurs objets de valeurs ont été dérobés dans le coffre-fort du couple. La famille était présente mais n'a rien entendu, précise une source policière. Selon elle, des bijoux et des montres situés dans un coffre situé à l’étage ont été dérobés. Le préjudice reste à évaluer, mais il est inférieur à 500 000 euros.

A quelques kilomètres de là, à Chatou (Yvelines), c'est le domicile du père de Marquinhos qui a connu un scénario comparable, mais plus violent. A 20h30, deux hommes encagoulés ont fait irruption dans sa maison. L'homme gardait alors les deux filles du footballeur brésilien. D'après une source policière, les agresseurs ont frappé le père de Marquinhos et sont repartis avec des sacs de luxe. "Personne n'a souffert et tout le monde va bien, plus de peur que de mal", indique un message publié sur le compte Instagram du joueur.

Quelles suites judiciaires ? 

Pour le cambriolage d'Angel Di Maria, la brigade de répression du banditisme a été saisie par le parquet de Nanterre (Hauts-de-Seine) pour "vol avec effraction". En ce qui concerne l'international brésilien, la police de Versailles enquête pour "vol et séquestration" puisque les malfaiteurs ont enfermé les deux filles du joueur, toutes les deux adolescentes, ainsi que son père, dans un dressing, selon Le Parisien.

Quelle est la réaction du club ?

Le PSG va prendre en charge le paiement de vigiles pour tous les domiciles de ses joueurs, a appris France Bleu Paris ce lundi auprès du club, confirmant une information de L'Equipe.

Le club va renforcer la sécurisation des résidences des joueurs pour les prochaines semaines. D'ici 24 à 48 heures, des agents de sécurité vont être postés devant les domiciles des joueurs et ce, aux frais du club. Cette prise en charge durera au moins quelques semaines, précise le club.

Ces cambriolages ont-ils des précédents ?

Ce n'est pas la première fois que des malfaiteurs s'en prennent aux joueurs du PSG, loin s'en faut. Il s'agit des troisième et quatrième cambriolages contre un footballeur ou un proche du club parisien en 2021. En janvier, le gardien Sergio Rico a vu son appartement dévalisé et quelques jours plus tard c'est l'attaquant Mauro Icardi qui s'est fait dérober pour 400 000 euros d'affaires, rappelle France Bleu. Et d'autres affaires du même type ont eu lieu les années précédentes, visant notamment le défenseur Thiago Silva, qui a aujourd'hui quitté le club.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers PSG

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.