Pris pour cible vendredi dernier, les Ultras du PSG ont respecté les conditions sanitaires contre le Celtic

Vivement critiqués vendredi dernier après la victoire en match amical de leur équipe contre Waasland-Beveren (7-0) pour ne pas avoir respecté les consignes sanitaires en vigueur, les Ultras du Paris Saint-Germain ont réagi. Souhaitaient faire bonne figure à l'occasion de la rencontre face au Celtic Glasgow ce mardi, ils se sont mieux tenus. Répartis dans deux tribunes, les 600 supporters du PSG ont respecté à la lettre les consignes sanitaires imposées par le club et les autorités.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
 (FRANCK FIFE / AFP)

Pas de grand mouvement de foule lors des buts, pas d'embrassades. Les écharpes agitées ont suffi pour manifester leur joie de voir leur équipe prendre les choses en main au score lors du match amical contre le Celtic Glasgow au Parc des Princes. Les supporters Ultras du PSG ont changé de visage ce mardi aux Parc des Princes, chacun debout devant leur siège en soutenant leur équipe avec des applaudissements nourris.

Dans le viseur de nombreuses personnalités du monde du sport ces derniers jours, les supporters Ultras du Paris Saint-Germain ont joué l'apaisement. À l'issue de la dernière rencontre du PSG contre Waasland-Beveren vendredi dernier (7-0), les critiques avaient plu à leur encontre, coupables de n'avoir pas respecté les consignes sanitaires en vigueur pour leur retour au Parc des Princes plus de quatre mois après le dernier match du PSG dans son stade.

Port du masque et respect de la distanciation sociale

Paul Goze, président de la Ligue nationale de rugby, s'était dit "consterné" et en "colère", Nathalie Boy de la Tour, présidente de la Ligue de football professionnel avait appelé "à la responsabilité de tous et notamment des groupes de supporters", tandis que l'Association Nationale des Ligues de Sport Professionnel avait déploré "le comportement de certains supporters survenu au Parc des Princes". Le tout alors que des signes de recrudescence de l'épidémie de Covid-19 apparaissent dans certaines parties du territoire.

Ce mardi, contre le Celtic Glasgow, les 600 supporters Ultras du PSG ont souhaité se racheter, alors que Romain Mabille, président du CUP (Collectif Ultras Paris) avait reconnu dans Le Parisien que "on l'a très mal géré (l'enthousiasme autour de la rencontre, ndlr), je suis d'accord, mais on n'est pas irresponsables." Pour le match amical contre le club écossais, 300 supporters ont pris place en tribune haute tandis que 300 autres occupaient la tribune basse. Tous ont semblé respecter les consignes sanitaires : port du masque, distanciation sociale avec une rangée condamnée entre chaque supporter.

De son côté, l'Association nationale des supporters (ANS) a de nouveau pris la défense des supporters parisiens dans un communiqué publié ce mardi, dénonçant une "polémique stérile" au sujet du match contre Waasland-Beveren. "Les pouvoirs publics ont fait le choix d'une réouverture précipitée des stades, avec des conditions d'accueil (...) incompatibles avec la culture de nos tribunes", écrit l'ANS dans son communiqué qui ajoute que "loin de presser pour un retour rapide dans les stades, les groupes de supporters n'ont eu de cesse d'appeler à la prudence et au pragmatisme". Et de relever : "Ce que nous avons pu observer au Stade Océane, au Parc des Princes ou au Parc OL est en tout point similaire avec les relâchements constatés dans les bars parisiens, sur la Promenade des Anglais (à Nice) ou les places de l'Atlantique".

Contre le Celtic, les supporters parisiens ont en tout cas démontré qu'il était possible de respecter les règles sanitaires lorsque la jauge est établie à 5 000 personnes autorisées dans les stades.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers PSG

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.