OM-PSG : soirée bouillante mais pas de vainqueur ni de but entre Marseille et Paris

En dépit d'une ambiance des grands soirs et d'une partie animée, Parisiens et Marseillais se sont quittés sur un match nul et vierge au Vélodrome dimanche soir (0-0). 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le défenseur brésilien de l'Olympique de Marseille Luan Peres et le Parisien Lionel Messi se quittent sur un match nul 0-0, dimanche 24 octobre. (NICOLAS TUCAT / AFP)

Réactivé par la victoire marseillaise en début de saison dernière puis par le nouvel élan impulsé par Jorge Sampaoli et l'arrivée de Lionel Messi à Paris, le Classique n'avait plus été aussi alléchant depuis belle lurette. Mais en dépit d'un stade Vélodrome volcanique, l'Olympique de Marseille et le Paris Saint-Germain se sont tenus en échec, dimanche 24 octobre, lors de la 11e journée de Ligue 1 (0-0), sans qu'aucun des deux rivaux ne porte de coup à l'autre.

Pourtant l'OM a évolué en supériorité numérique lors des 35 dernières minutes de jeu, après avoir provoqué l'expulsion d'Achraf Hakimi (57e). Alors que les situations chaudes se sont multipliées sur le but de Keylor Navas, jamais les Marseillais n'en ont profité. Ils regretteront d'avoir manqué de réalisme, à l'image du raté de Konrad de la Fuente, pourtant seul au second poteau (77e), au terme d'une soirée conclue avec un seul tir cadré (sur 15 tentés).

Les climatisations de la VAR

Alors que toutes les conditions étaient réunies pour assister à une orgie de buts, le score est resté irrémédiablement bloqué. Chacune des deux équipes avait pourtant réussi à trouver le chemin des filets en première période. Par deux fois, l'intervention de la VAR a ramené les vingt-deux acteurs sur terre. Les Parisiens ont été les premiers à exulter, croyant ouvrir le score sur un but contre son camp de Luan Peres, mais une position de hors-jeu de Neymar a été retenue. Même sanction quelques minutes plus tard pour le Marseillais Pol Lirola, centreur décisif pour Arkadiusz Milik (21e).

Comme refroidis par le scénario capricieux, les acteurs n'ont plus jamais fait trembler les filets. La première période a été celle des fausses joies, la seconde celle de l'attente insatisfaite. Marseille n'a pas réussi à mettre fin à sa disette de victoires face au PSG qui court maintenant depuis dix ans au Vélodrome. Pour Paris, le match nul est un moindre mal étant donné le cours de la soirée.

Le club de la capitale a perdu Marco Verratti, touché au niveau du foie en première période, et devra faire sans Achraf Hakimi lors de sa prochaine sortie en Ligue 1 et peut-être au-delà. Néanmoins, il est toujours confortablement installé en tête du championnat de France, avec un matelas de sept points d'avance sur son dauphin, Lens. Marseille est désormais quatrième avec un match en moins, à dix points du leader parisien.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers PSG

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.