Neymar accusé de viol : six questions sur cette affaire qui plonge la star du PSG dans la tourmente

Une jeune femme a déposé plainte au Brésil, après une rencontre avec le joueur à Paris. L'attaquant du PSG dénonce une tentative d'"extorsion".

Le footballeur brésilien Neymar lors d\'un entraînement avec l\'équipe nationale du Brésil à Teresopolis (Brésil), le 28 mai 2019.
Le footballeur brésilien Neymar lors d'un entraînement avec l'équipe nationale du Brésil à Teresopolis (Brésil), le 28 mai 2019. (THIAGO RIBEIRO / AFP)

Les images ont tourné en boucle sur les réseaux sociaux. Une vidéo, publiée jeudi 6 juin sur Twitter par un média brésilien, lève un voile sur ce qu'il s'est passé, le 15 mai, entre Neymar et une jeune femme brésilienne dans un hôtel parisien. Najila Trindade a déposé plainte au Brésil pour viol à l'encontre de la star du Paris Saint-Germain. 

Contenu de la vidéo, versions de la plaignante et du joueur, réactions dans le monde du football... Franceinfo récapitule ce que l'on sait de cette affaire qui pourrait bien tenir Neymar éloigné, un temps, des terrains. 

1Comment Neymar a rencontré cette femme ?

Dans son article, le site d'info brésilien UOL (en portugais) reproduit ce qui est présenté comme l'intégralité du texte de la plainte déposée par la jeune femme, que Reuters affirme aussi avoir consulté. Celle-ci a expliqué à la police avoir fait connaissance avec Neymar "via les réseaux sociaux" – UOL évoque Instagram. 

Neymar a diffusé sur Instagram, samedi 1er juin, sous forme de vidéo ce qui est présenté comme l'intégralité de sa conversation avec Najila Trindade, manifestement entretenue sur l'application WhatsApp. L'échange de messages et de photos apparaît comme ayant débuté le 11 mars, et comme ayant été initié par un message du joueur. Neymar a depuis supprimé ce contenu.

Ils auraient discuté pendant plusieurs semaines avant que la jeune femme ne se rende à Paris, pour rencontrer la star du PSG. "La victime affirme que Neymar l'avait invitée à le rencontrer à Paris", poursuit le texte de la plainte, ce que confirme la conversation mise en ligne par le joueur. La jeune femme a indiqué à la police brésilienne qu'un "conseiller" du Brésilien s'est occupé de lui fournir les billets d'avion et son hébergement à Paris, dans un hôtel proche de l'Arc de Triomphe, où elle a séjourné du 15 au 17 mai.

2Que s'est-il passé lors de cette soirée ?

Toujours selon le texte de la plainte, la jeune femme affirme avoir rencontré Neymar le 15 mai, jour de son arrivée à Paris. Le joueur "est arrivé à l'hôtel vers 20 heures, apparemment ivre", a-t-elle expliqué. Ils ont alors "parlé" et "échangé des caresses", de façon alors consentante. Mais "à un moment donné, Neymar est devenu agressif", a expliqué la plaignante à la police. Elle l'accuse d'avoir alors employé "la violence" pour la forcer à "une relation sexuelle contre [sa] volonté", écrivent les policiers brésiliens.

Un récit que Neymar conteste. Dans sa vidéo postée le 1er juin sur Instagram, il ne dément pas sa rencontre avec la jeune femme et sous-entend qu'ils ont eu un rapport sexuel consenti, mais nie l'avoir violée. "Ce qui s'est passé, c'est exactement le contraire de ce dont ils parlent, assure-t-il. Ce qui s'est passé ce jour-là était une relation entre un homme et une femme, entre quatre murs, quelque chose qui arrive dans tous les couples."

La jeune femme a depuis accordé une interview à SBT, le deuxième groupe de télévision au Brésil, mercredi. Elle livre sa version à visage découvert et révèle son identité. Najila Trindade raconte : "Après, il a commencé à me faire très mal, je lui ai demandé d'arrêter parce que ça me faisait souffrir. Il m'a dit 'excuse-moi, ma jolie'. J'ai demandé s'il avait apporté des préservatifs, il a dit que non, et moi j'ai dit que rien ne se passerait."

"Il m'a retournée et a commis l'acte", poursuit la jeune femme, en précisant que le joueur avait "continué de (la) frapper violemment". Selon ces extraits dévoilés jeudi, Najila Trindade conclut : a a été une agression et un viol." L'intégralité de l'interview doit être publiée prochainement. 

Jeudi, Record TV, une chaîne audiovisuelle importante au Brésil, a diffusé sur Twitter une vidéo d'une minute et sept secondes, tournée en format vertical. Un lit est visible, avec en fond sonore de la musique et des bribes de conversation. Un couple s'allonge sur le lit. 

Les propos sont inaudibles jusqu'à ce que le Globo identifie comme le bruit d'une claque et des protestations. "Non, non, non, ne me frappe pas, non", proteste l'homme. La jeune femme crie alors : "Tu vas me frapper hein ? Tu vas me frapper ?" "Non, je n'aime pas ça", répond-il. La jeune femme se relève du lit et continue de frapper l'homme. Celui-ci tente de parer les coups et apparaît dans le champ de la caméra en se redressant : portable à la main et casquette vissée sur la tête, Neymar est reconnaissable.

Avant que la vidéo ne prenne fin, la jeune femme s'écrie : "Tu sais pourquoi je te frappe ? Tu sais pourquoi ? Parce que tu m'as agressée hier. Tu m'as laissée seule ici." Neymar lui saisit les mains en lui assénant : "Calme-toi ! Calme-toi. Attends… Calme-toi." Et la vidéo s'arrête. 

Ces images ont depuis été authentifiées par le nouvel avocat de Najila Trindade, qui a apporté plusieurs informations importantes au Globo. Il assure que ce n'est qu'un extrait d'une vidéo longue de sept minutes et que celle-ci a été tournée lors d'un deuxième rendez-vous entre Neymar et la plaignante, au lendemain de leur première rencontre. Selon lui, le but de sa cliente était de montrer qu'elle "avait été battue et violée""Elle avait besoin de la preuve de cette agression, cette gifle que Neymar lui aurait donnée. Elle a attiré Neymar dans sa chambre et l’a enregistré dans cette situation", a-t-il révélé. 

3Où en est la procédure ?

Najila Trindade a déposé plainte à l'encontre de l'attaquant de la sélection brésilienne, lorsqu'elle est rentrée de son séjour parisien. Les autorités brésiliennes ont confirmé à l'AFP le dépôt de cette plainte, vendredi 31 mai à Sao Paulo. Selon ce document, elle explique avoir eu "peur d'enregistrer les faits dans un autre pays", préférant le faire dans sa ville de résidence et auprès de policiers spécialisés dans les violences faites aux femmes.

La police précise avoir recueilli, outre la parole de la jeune femme, des "documents pertinents". La vidéo publiée jeudi n'avait toujours pas été transmise en intégralité aux enquêteurs vendredi. La plaignante était attendue au commissariat à 11 heures (16 heures en France) pour être entendue. 

Ce vendredi, à Rio de Janeiro, Neymar devait par ailleurs répondre à la convocation de la Répression des crimes informatiques (RCI) de la police civile. La star du PSG se trouve en ce moment même au Brésil, où il a participé au match amical de la Seleçao contre le Qatar. Le joueur devra s'expliquer sur la divulgation en ligne des échanges et des photos intimes avec la plaignante, où elle apparaît dénudée. Neymar les a publiées sur Instagram auprès de ses 118 millions de followers dans une vidéo de trois minutes. Au Brésil, cet acte constitue un délit, passible d'un à cinq ans de prison. 

4Comment se défend le joueur ?

Dans cette vidéo publiée sur Instagram, Neymar rejette les accusations de viol. "Cela m'a surpris, c'était quelque chose de très moche, de très triste, car qui me connaît sait quel genre de personne je suis, sait que je ne ferais jamais une chose pareille", déclare notamment le joueur.

Les échanges de messages et de photos divulgués par le footballeur se poursuivent au moins jusqu'au 16 mai, au lendemain des faits dénoncés dans la plainte. Neymar comme la jeune femme expriment leur volonté de se revoir. En revanche, aucun message postérieur au 16 mai n'apparaît, sans qu'il soit possible de savoir si la conversation s'est poursuivie.

C'était un piège et j'ai fini par y tomber. J'espère que cela servira de leçon pour l'avenir.Neymarsur Instagram

Dans le message écrit qui accompagne sa vidéo, Neymar présente cette plainte comme une tentative d'"extorsion". Ce discours est aussi celui du père du joueur, Neymar Senior, qui gère la carrière de son fils : "Il n'a jamais commis le moindre délit. En réalité, il est victime de chantage", a-t-il affirmé dans une interview à la chaîne de télévision brésilienne Bandeirantes. "La vidéo prouvera que Neymar a été attaqué. Elle provoque une agression pour qu'il se défende en la frappant", souligne-t-il également auprès de l'émission de Record TV, cité par Le Parisien

Dans un communiqué publié sur le site officiel du joueur (en portugais), ses représentants affirment que ces accusations "étaient déjà connues" car "il y a quelques jours, Neymar a été victime d'une tentative d'extorsion pratiquée par un avocat de Sao Paulo qui, selon sa version, défendait les intérêts de la victime présumée"Ce communiqué affirme que les avocats du joueur "ont pris toutes les mesures nécessaires" et tiennent "toutes les preuves" à la disposition de la police.

5Pourquoi les premiers avocats de la plaignante ont-ils jeté l'éponge ?

Mardi, les premiers avocats choisis par la plaignante ont décidé de la lâcher. Dans une lettre de rupture de contrat, citée par le Globo et reprise par RMC Sport, ils déplorent un changement dans la version de Najila Trindade, au moment de déposer sa plainte. La jeune femme aurait qualifié les faits du 15 mai de "viol", après avoir parlé de relation consentie jusqu'à ce que Neymar ne devienne violent envers elle et ne l'agresse. Les avocats soulignent qu'une altération de la vérité est "une calomnie punie par le code pénal". 

Le cabinet d'avocats explique avoir d'abord tenté une conciliation avec le clan Neymar. Après ce "premier contact", "toute possibilité d'un règlement à l'amiable dans la sphère civile a été rejetée par les représentants de Neymar Junior, qui n'ont pas pris la mesure de ce qui s'était passé", explicite le courrier que s'est procuré le GloboL'un des avocats motive sa rupture de contrat car il se dit "défavorable à des mesures radicales"

6Comment réagissent le PSG et la Seleçao ? 

Alors qu'il était au Brésil pour disputer le match amical de la Seleçao face au Qatar, la saison cauchemardesque de Neymar a pris un autre tournant, mercredi soir. L'interview de Najila Trindade sur SBT a en effet été diffusée une heure avant le coup d'envoi de ce match de préparation pour la Copa America 2019, qui se déroule à partir du 14 juin au Brésil. Une compétition que ne disputera finalement pas la star du Paris Saint-Germain, blessée.

 Après dix-sept minutes de jeu, Neymar a été contraint de quitter le terrain en boitant. La Fédération brésilienne a déclaré, à l'issue de la rencontre, que le joueur souffrait d'une "rupture ligamentaire au niveau de la cheville droite", le mettant hors-jeu pour la Copa America. Le PSG, de son côté, n'a fait aucun commentaire depuis le début de l'affaire.