Cet article date de plus de neuf ans.

Neuf mois de suspension ferme pour le manager du PSG, Leonardo, qui avait bousculé un arbitre

La Commission de discipline de la Ligue de football professionnel a lourdement sanctionné son geste du 5 mai - à l'issue d'un PSG-Valenciennes, Leonardo avait donné un semblant de coup d'épaule à l'arbitre, qui avait exclu Silva. Le PSG écope, lui, de trois points de retrait avec sursis. Le club a décidé de faire appel de cette décision.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Stéphane Mahé Reuters)

C'est un geste de mauvaise humeur qui coûte cher, très cher. Neuf mois de suspension ferme pour Leonardo, et trois points de retrait, avec sursis, pour le Paris Saint-Germain à la saison prochaine (pour le championnat 2013-2014). Ainsi en a décidé la Commission de discipline de la Ligue de football professionnel.

Leonardo risquait jusqu'à un an de suspension ferme ; ce sera les trois quarts, neuf mois. Leonardo était jugé pour sa bousculade sur l'arbitre Alexandre Castro, au soir de la rencontre PSG-Valenciennes du 5 mai dernier. "C'est quelque chose hors de n'importe quoi" , disait-il après la rencontre...

Avant l'annonce de la décision, le directeur sportif du PSG s'est dit "content" d'avoir pu s'expliquer, "d'avoir donné [sa] vision de tout ça" . L'avocat de l'arbitre, lui, a martelé que la bousculade était volontaire. "D'ailleurs, la première réaction quand vous bousculez quelqu'un involontairement, c'est de faire des excuses et non pas de partir en pestant comme l'a fait Leonardo ce soir là. "

Pas sûr que Leonardo ait gardé le sourire après le verdict. Dans un communiqué, le PSG annonce qu'il fait appel de cette "décision infondée et extrêmement sévère" et se dit "totalement solidaire de son directeur sportif".

Que s'est-il passé, ce 5 mai dernier ?

L'arbitre exclu le défenseur parisien Thiago Silva, qui lui avait posé la main sur la poitrine. Lors du retour au vestiaire, Leonardo, manifestement énervé, semble donner un coup d'épaule à l'arbitre - selon les images diffusées par Canal+.

Selon le barème disciplinaire de la Fédération française de football, "est constitutif d'une bousculade, le fait de rentrer en contact physiquement avec une personne et d'effectuer une poussée, afin de le faire reculer ou tomber".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers PSG

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.