Cet article date de plus de trois ans.

Ligue des champions : le PSG écrit à l'UEFA pour se plaindre des erreurs d'arbitrage lors de l'élimination face au Barça

Une semaine après son élimination en huitième de finale de la Ligue des champions par le FC Barcelone le 8 mars, le PSG a adressé un courrier à l'UEFA pour lister les erreurs de l'arbitre Deniz Aytekin.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le milieu de terrain du PSG, Marco Verratti, discute avec les arbitres lors du match retour des huitièmes de finale de la Ligue des champions le 8 mars 2017, à Barcelone. (PAU BARRENA / AFP)

Le Paris Saint-Germain n'a toujours pas digéré son élimination en huitième de finale de la Ligue des champions le 8 mars dernier. Près d’une semaine après la défaite historique du club parisien au Camp Nou face au FC Barcelone (6-1), le club adresse un courrier à l'UEFA, la fédération européenne de football, pour se plaindre de l’arbitre de la rencontre, l’Allemand Deniz Aytekin.

Faute dans la surface, penalty généreux : quinze erreurs listées

Le courrier prend la forme d'un dossier. Le principal document n'est autre que la liste de quinze erreurs qui auraient porté préjudice aux Parisiens durant le match. Pour la constituer, le PSG s'est fait aider par plusieurs arbitres. La liste commence avec le premier but de la rencontre, intervenu dès la 3e minute de jeu : le club parisien affirme que, sur l'action, l'attaquant barcelonais Luis Suarez se trouve en position de hors-jeu. 

Le PSG cite également la main de Javier Mascherano dans la surface de réparation en première période, ainsi que la grosse faute de l'international argentin sur son compatriote parisien Angel di Maria à la 85e minute, alors que le score n'est encore que de 3-1 en faveur des Catalans. Le joueur barcelonais a d'ailleurs reconnu la faute après la rencontre. 

La lettre critique en outre le penalty plus que généreux accordé à Luis Suarez en seconde période, qui a permis aux Barcelonais de mener 5-1. En résumé, les dirigeants reprochent à l'arbitre d'avoir systématiquement penché pour le club espagnol quand il s'est agi de prendre des décisions difficiles.

Au risque de passer pour de mauvais perdants, les Parisiens jouent sur l'image du FC Barcelone. Des clubs comme le Real Madrid ou Chelsea aiment souligner dès qu'ils le peuvent que le club catalan est protégé par les arbitres. Mais cette lettre restera sans suite. Quant à la pétition lancée cette semaine par un supporter madrilène sur change.org pour faire rejouer la rencontre, elle recueille mardi plus de 250 000 signatures... mais elle ne changera rien non plus.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.