Ligue des champions : le match du PSG interrompu à cause d'un arbitre accusé de racisme

Le match de Ligue des champions de football mardi 8 décembre au Parc des Princes entre le Paris-SG et les Turcs de Basaksehir a été interrompu à la 14e minute de jeu. Le quatrième arbitre est accusé de propos racistes.

FRANCEINFO

C'est une première. Il est 21h15 mardi 8 décembre au Parc des Princes. Le match de Ligue des champions entre le PSG et Basaksehir en est à la 14e minute quand un membre du staff de cette équipe de la ville turque d'Istanbul est expulsé. Le quatrième arbitre est accusé de racisme. Les joueurs du club turc entrent au vestiaire. L'attaquant Demba Ba est formel : l'arbitre a traité le Camerounais Pierre Achille Webo "de noir, de négro". Mbappe, Kimpembe et tous les joueurs parisiens soutiennent les footballeurs du club turc et sont sortis du terrain pour dire non au racisme.

"Comportement inexcusable"

"Le quatrième arbitre, un arbitre roumain, désigne Pierre Achille Webo en roumain en disant négro qui, pour lui, est le mot roumain pour dire noir", précise Jérôme Cazadieu, directeur de la rédaction de l'Équipe sur franceinfo mardi soir. "C'est a minima de la discrimination, a maxima du racisme. Ce qui est certain, c'est que c'est un comportement inexcusable qui nécessitait une sanction et les joueurs ont pris une décision assez logique", estime le journaliste. Le président turc Erdogan demande des excuses. Le match est reporté à mercredi soir.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les joueurs des deux clubs se réunissent autour de l\'arbitre pour réclamer des explications, le 8 décembre 2020, au Parc des Princes, à Paris.
Les joueurs des deux clubs se réunissent autour de l'arbitre pour réclamer des explications, le 8 décembre 2020, au Parc des Princes, à Paris. (FRANCK FIFE / AFP)