Cet article date de plus d'un an.

Ligue 1 : en supériorité numérique, un petit PSG fait plier Lens et s'envole en tête du championnat

Face à des Lensois rapidement réduits à dix, les Parisiens ont inscrit trois buts en neuf minutes, samedi, mais n'ont pas montré une grande sérénité défensive (3-1). Ils ont désormais neuf points d'avance sur leur adversaire du soir.
Article rédigé par Hortense Leblanc, franceinfo: sport
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
La joie de Kylian Mbappé et des Parisiens face à Lens, le 15 avril 2023. (AFP)

Dans une semaine marquée par les accusations de racisme à l’encontre de Christophe Galtier, le Paris Saint-Germain avait besoin de se donner de l’air. A la fois pour mettre de côté ces agitations en coulisses, mais aussi pour conforter sa place de leader au classement. S’ils ont été bousculés par le RC Lens, les Parisiens ont tout de même fini par s’imposer, samedi 15 avril (3-1), en profitant de l’expulsion précoce de Salis Abdul Samed (19e). Kylian Mbappé, nouveau recordman du nombre de buts du club en championnat, Vitinha et Lionel Messi ont offert la victoire aux Rouge et Bleu.

Alors que les Lensois avaient la possibilité de revenir à seulement trois points de leur première place, les Parisiens ne s’avançaient pas complètement sereins face à leur dauphin. Avec le souvenir de la défaite au match aller, premier revers de la saison qui avait fait dérailler la machine parisienne, les hommes de la capitale étaient prévenus. Pourtant, ils ont semblé surpris par l’intensité mise dès le coup d’envoi par les Artésiens. Durant le premier quart d’heure, les joueurs de Franck Haise ont occupé le camp adverse et ont mis la pression sur les relances parisiennes, obligeant Gianluigi Donnarumma à se mettre en évidence.

Un carton rouge qui change tout

Mais alors que son équipe dominait sans complexe, le Lensois Salis Abdul Samed s’est rendu coupable d’une faute grossière sur Achraf Hakimi, avec une semelle en retard sur la cheville du Marocain, et a écopé d’un carton rouge (19e). Un tournant dans le match, puisque les Sang et Or ont été contraints de relâcher leur pressing, qui était jusqu’alors efficace. Avec un scénario complètement inversé, les Parisiens ont remis le pied sur le ballon, Nuno Mendes a allumé une première mèche, puis Kylian Mbappé a ouvert le score sur une frappe en pivot bien inspirée (31e). Le premier but d’une série de trois, inscrits en neuf minutes, avec des réalisations de Vitinha, de loin (37e) et de Messi (40e), bien servi sur une talonnade de génie de Mbappé.

Comme à son habitude, alors qu’il avait le match en main, le PSG a tout de même réussi à se faire peur. En seconde période, les Parisiens n’ont pas mis assez d’intensité dans les duels et ont laissé les occasions aux Lensois de réduire l’écart. Après une main de Fabian Ruiz dans sa surface, Przemyslaw Frankowski s’est chargé de transformer un pénalty (57e), puis les appels tranchants de Loïs Openda ont mis en difficulté la défense parisienne.

Sans un bon Gianluigi Donnarumma, vigilant, l’attaquant belge aurait pu sanctionner le PSG, alors que les Parisiens ont attendu la 70e minute pour tirer pour la première fois en seconde période. L’envie lensoise n’a pas suffi, et le Paris Saint-Germain compte désormais neuf points d'avance sur les Sang et Or, qui pourraient perdre leur deuxième place en cas de victoire marseillaise contre Troyes, dimanche (21h). 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.