INFO FRANCEINFO. Le Paris Saint-Germain veut détecter et former les futurs joueurs professionnels de jeux vidéo

Le club parisien vient de participer aux championnats du monde de League of Legends, il a échoué juste avant les quarts de finale.

Un joueur du PSG esports sur le jeu FIFA, en 2017.
Un joueur du PSG esports sur le jeu FIFA, en 2017. (THOMAS SAMSON / AFP)

Le Paris Saint-Germain compte créer, comme il l'a fait pour le football, un réseau d'Academy en France et à travers le monde dans l'esport. Il doit permettre de détecter et former les futurs talents de la scène compétitive du jeu vidéo, a appris franceinfo auprès du club de la capitale.

C'est un projet ambitieux. L'idée du PSG est de détecter et d'accompagner de jeunes joueurs de jeux vidéo. Ils pourront, s'ils en ont le niveau, intégrer une équipe professionnelle du Paris Saint-Germain esports, mais ce n'est pas l'objectif principal du projet. "On va plutôt essayer de mettre en place ce que l'on fait depuis 2011 dans la partie Academy en football, où dans quinze pays du monde, vous pouvez chaque semaine pratiquer un football avec une méthodologie Paris-Saint-Germain (...) On va essayer de dupliquer ce modèle-là dans l'esport, en commençant par la France, bien évidemment", annonce à franceinfo Fabien Allègre, directeur de la diversification de la marque Paris Saint-Germain.

Un programme ouvert à tous, avec différents niveaux, jusqu'à la signature en professionnels

Comme en football, l'objectif du Paris Saint-Germain esports est d'ouvrir un réseau d'académies avec différents niveaux. En commençant par "un programme ouvert à tous sans sélection particulière, jusqu'à, bien évidemment, la préformation et la signature en professionnels", détaille Fabien Allègre. L'accompagnement promet d'être exigent et complet : "On a cet avantage d'avoir, dans la colonne vertébrale de cette formation, l'ensemble des éléments qui la composent, dont la nutrition et un vrai programme d'entraînement physique", précise-t-il.

Pour ce projet, le Paris Saint-Germain veut "prendre son temps"

"La partie Academy est un des piliers très importants pour nous dans le cadre du développement futur de la section esport", explique Fabien Allègre, alors que le Paris Saint-Germain esports vient de participer aux championnats du monde de League of Legends, la plus grande compétition de jeux vidéo au monde - le club de la capitale a échoué aux portes des quarts de finale.

Le PSG s'investit dans la dimension compétitive du jeu vidéo depuis 2016. Pour ce projet Academy, le club souhaite "prendre le temps", précise le directeur de la diversification de la marque Paris Saint-Germain, à franceinfo. Cela se fera "dans un temps qui sera, j'espère, court. (...) On essaie de mettre ça en place pour lancer ça de façon professionnelle, comme on le fait sur le reste des sujets", ajoute-t-il, sans préciser ou pourrait être implanté les premiers locaux en France de ce programme.

Le réseau PSG Academy en football est implanté dans une quinzaine de pays à travers le monde dont la France, les États-Unis, le Brésil, le Maroc, le Canada, l'Egypte, l'Arabie Saoudite, le Liban, Bali, la Chine et le Portugal. Le club de la capitale revendique d'avoir accompagné plus de 12 000 enfants lors de la saison 2019/2020. Il est un outil de rayonnement international de la marque PSG. La section PSG esports dans son ensemble a d'ailleurs pour but de partir à la conquête de nouveaux fans, plus jeunes, notamment en Asie.