Foot : le Tribunal arbitral du sport met fin à la procédure de l'UEFA contre le PSG

L'organe de contrôle de l'UEFA avait ouvert une procédure après les acquisitions de Neymar et Kylian Mbappé, pour un montage à plus de 400 millions d'euros.

Vue général du Parc des Princes, à Paris, le 14 septembre 2018.
Vue général du Parc des Princes, à Paris, le 14 septembre 2018. (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)

Le PSG peut enfin souffler. Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a donné raison, mardi 19 mars, au club dans ses démêlés sur le fair-play financier avec l'UEFA : l'instance a "annulé" le réexamen des finances du club.

En septembre 2017, l'organe de contrôle de l'UEFA avait ouvert une enquête après les acquisitions de Neymar et Kylian Mbappé, pour un montage à plus de 400 millions d'euros. Objectif : déterminer s'il n' a eu une entorse au fair-play financier, règle qui veut qu'un club ne dépense pas plus que ce qu'il génère en propre.

Le dossier avait été classé en juin 2018 avant d'être rouvert pour "examen approfondi" en septembre 2018. Une procédure contestée par le PSG en novembre 2018. C'est précisément ce réexamen qui a été "annulé", explique le TAS considérant que la procédure de juin est "clôturée et définitive".