Dortmund-PSG : Donnarumma et Vitinha surnagent, Nuno Mendes plonge... Découvrez les notes des Parisiens

Le Borussia Dortmund a pris une courte avance face au Paris Saint-Germain, mercredi en demi-finale aller de la Ligue des champions (1-0).
Article rédigé par Mickaël Caron
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min
Vitinha, Nuno Mendes et Marquinhos face au Borussia Dortmund, le 1er mai 2024. (AFP)

Un but a suffi au Borussia Dortmund pour prendre l'avantage sur le Paris Saint-Germain, mercredi 1er mai, en demi-finale aller de la Ligue des champions. Deux poteaux ont contrarié les attaquants parisiens, Gianluigi Donnaruma a frustré ceux du BVB. L'issue de cette confrontation reste incertaine. Le match retour aura lieu au Parc des Princes, mardi 7 mai.

Gianluigi Donnarumma : 6,5/10

Que peut-il sur le but de Niclas Füllkrug ? Pas grand-chose. En revanche, si les Allemands n'ont jamais mené par plus d'un but, c'est bien à cause du gardien italien, qui a sorti les deux tentatives de Marcel Sabitzer, la première du torse (14e), la seconde du genou (43e). Concentré face à Jadon Sancho (75e), l'ancien portier du Milan AC a été moins inquiété en deuxième période.

Achraf Hakimi : 6,5/10

Il a fini les mains sur les genoux d'avoir beaucoup donné. Son placement précieux a fait rendre gorge à Karim Adeyemi, qui s'est beaucoup dépensé défensivement. L'ancien joueur de Dortmund a tiré sur le poteau (51e) en suivant bien la grosse occasion de Kylian Mbappé et il a fini fort en délivrant une passe presque décisive à Ousmane Dembélé (81e). Le défenseur parisien le plus proactif.

Marquinhos : 5/10

Il a mieux fini. Son sauvetage prépondérant face à Julian Brandt (84e) vaut de l'or en vue du match retour. La tête du capitaine brésilien s'était déjà trouvée sur la trajectoire d'une lourde frappe du même joueur allemand. En revanche, il couvre Niclas Füllkrug sur le seul but de la soirée, ce qui ternit forcément son bilan défensif (36e).

Lucas Hernandez : non noté

Il était bien placé pour repousser le premier centre de Jadon Sancho (6e). Le petit temps de retard sur le but allemand ne lui est pas tellement imputable tant l'ouverture de Schlotterbeck était imprévisible. Touché au genou gauche, il a laissé sa place à Lucas Beraldo (5/10) que l'on a peu vu, sinon pour jouer court et sans risque.

L'Allemand Niclas Füllkrug face à Lucas Hernandez en Ligue des champions, le 1er mai 2024. (FRANCK FIFE / AFP)

Nuno Mendes : 2/10

Un cauchemar. Sa double erreur face à Jadon Sancho et Julian Brandit a mis le feu sur son côté. Mal aligné, il couvre - avec Marquinhos - le buteur allemand (36e). Attentiste face à Sancho, qui a beaucoup provoqué, le Portugais a laissé l'international anglais lui échapper et servir Füllkrug. Qu'il n'ait coûté qu'un but à son équipe est un moindre mal.

Vitinha : 6,5/10

Une grande justesse technique et de la lucidité dans l'orientation du jeu, depuis sa position basse. A-t-il seulement perdu un ballon ? Egalement utile au pressing dans les premières minutes, il a globalement contenu Julian Brandt dans sa zone. Un tir non cadré à son actif (82e).

Julian Brandt face à Vitinha en demi-finale aller de Ligue des champions, le 1er mai 2024. (INA FASSBENDER / AFP)

Fabian Ruiz : 4,5/10

Même si ce n'est pas son rôle, les deux grosses occasions qu'il a ratées auraient pu changer la face de la rencontre. Mais l'Espagnol n'a cadré ni sa première tête (56e) ni la deuxième, sur un service précis de Vitinha (87e). Disponible dans les premières minutes pour soutenir Nuno Mendes face à Sancho. 

Warren Zaïre-Emery : 5/10

Comme Fabian Ruiz a aidé Nuno Mendes à droite, l'international tricolore a porté assistance à Achraf Hakimi jusqu'au carton jaune donné à Ian Maatsen, qui a réduit l'apport du latéral néerlandais et l'a soulagé. Plutôt discret dans la construction du jeu, celui qui a prolongé son contrat la semaine dernière a bien refermé face à Sancho alors qu'une perte de balle avait mis le PSG en difficulté (50e).

Ousmane Dembélé : 6/10

Il a déclenché les deux premières frappes parisiennes, non cadrées (11e et 18e). Luis Enrique lui avait demandé de serrer de près Emre Can pour gêner la première relance allemande. Il l'a bien fait. Ses dribbles ont semé la panique (45e+2) et Gregor Kobel s'est employé lorsque "Dembouz" a combiné avec Kylian Mbappé (72e). L'ancien ailier du BVB aura peut-être des regrets d'avoir tiré au-dessus sur un bon service de Hakimi (81e).

Kylian Mbappé : 5/10

Il aurait été le héros parisien de la soirée si le poteau gauche de Gregor Kobel n'avait pas repoussé son tir enroulé du pied droit qu'il maîtrise si bien (51e). Le capitaine de l'équipe de France a encore chauffé les gants du gardien (54e) avant de lancer Dembélé d'une louche délicieuse (72e).

Le reste du temps, privé de profondeur, il a surtout joué dos au but, pris dans la nasse formée par Nico Schlotterbeck et Mats Hummels. Sa déviation pour Fabian Ruiz était bien sentie (23e).

Kylian Mbappé face au Borussia Dortmund en Ligue des champions, le 1er mai 2024. (ODD ANDERSEN / AFP)

Bradley Barcola : 4,5/10

Premier joueur du PSG à cadrer une frappe au retour du vestiaire (48e), il n'a pas été recherché davantage par ses coéquipiers. On peut le regretter. L'ancien Lyonnais a eu de bonnes intuitions mais il manque d'impact physique pour les transformer en situations dangereuses. Remplacé par Randal Kolo Muani (65e) qui a tenté de combiner avec Mbappé. C'est resté au stade des intentions.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.