DIRECT. Finale de la Ligue des champions : le PSG n'arrive pas à refaire son retard dans les dernières minutes (1-0 pour le Bayern)

Côte allemand, le Français Kinglsey Coman figure dans le 11 de départ, tandis que son compatriote Benjamin Pavard débutera sur le banc.

L\'attaquant du PSG Kylian Mbappé lors de la finale de la Ligue des champions face au Bayern Muncih au stade de la Luz de Lisbonne, le 23 août 2020.
L'attaquant du PSG Kylian Mbappé lors de la finale de la Ligue des champions face au Bayern Muncih au stade de la Luz de Lisbonne, le 23 août 2020. (MATTHEW CHILDS / POOL)
Ce qu'il faut savoir

Ils l'ont tant attendu. Les joueurs du PSG disputent la première finale de Ligue des champions de leur histoire, dimanche 23 août, à Lisbonne (Portugal), face au Bayern Munich. Pour l'occasion, ils peuvent compter sur un effectif au complet, et notamment sur leur attaque Neymar-Mbappé-Di Maria. Suivez l'avant-match avec nous dans ce direct.

Les compositions sont tombées. Les Parisiens débuteront la rencontre avec leur gardien de but n°1, Keylor Navas, absent pour blessure lors des précédents matchs. L'Italien Marco Verratti, lui aussi diminué ces derniers jours, ne sera que remplaçant. Côte allemand, le Français Kinglsey Coman, formé au PSG, figure dans le 11 de départ, tandis que son compatriote Benjamin Pavard débutera sur le banc.

Paris en quête d'une première. Le PSG rêve d'atteindre le sommet de l'Europe pour la première fois de son histoire, 50 ans jour pour jour après le premier match de l'histoire du club. Dans les rangs parisiens, seuls Angel Di Maria (2014 avec Madrid), Neymar (2015 avec Barcelone) et Keylor Navas (2016, 2017, 2018 avec Madrid) ont déjà atteint le Graal européen.

Le Bayern déjà titré cinq fois. Quintuple lauréat et favori de la finale, le club bavarois dispute la onzième finale de son histoire. Sûr de sa puissance offensive incarnée par la démonstration contre Barcelone (8-2) en quarts de finale, il peut compter sur Robert Lewandowski, meilleur buteur de la compétition avec 15 buts cette saison.

Un appel à la prudence sanitaire. "Chers supporters, ce dimanche, soyons tous responsables : respectons les gestes barrières", ont martelé Thomas Tuchel et ses joueurs sur les réseaux sociaux. A Paris, l'avenue des Champs-Elysées sera réservée aux piétons mais il n'y aura pas de "fan zone" dans la capitale.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #FOOT

23h55 : Une dernière réaction du côté de Marseille, avec ce tweet moqueur du meneur de jeu des Phocéens Dimitri Payet.

23h53 : "L'heure de la victoire viendra pour le football français", tweete Emmanuel Macron.

23h52 : La soirée se termine dans le gaz lacrymogène sur les Champs-Elysées, qui se sont bien vidés après la défaite.

23h33 : Mine de rien, le Bayern se hisse à la troisième place des clubs européens les plus titrés, derrière l'inaccessible Real Madrid.

23h30 : Plusieurs anciens joueurs de l'OM ne cachent pas leur satisfaction après la défaite parisienne.

23h28 : Ça crie et ça klaxonne à Marseille ! On ne veut pas la partager cette étoile ! Mais la victoire du Bayern est vraiment méritée !

23h23 : C'est donc la fête... à Marseille, qui conserve son statut de seul club français à avoir gagné la Ligue des champions.

23h17 : Je ne suis pas le foot, mais dans la mesure où ils jouent ensemble, s'entraînent en semblent, etc. Est-ce que ça ne compte pas finalement comme des personnes qui vivent sous un même toit ?

23h17 : #CORONAVIRUS @Bretonne Ils ont largement eu le temps de se postillonner dessus pendant les 90 minutes... Ça peut paraître étonnant, mais pas plus que les échanges de maillots et autre congratulations à l'issue des matchs de L1 par exemple.

Notez que les joueurs sont très régulièrement testés, et qu'en cas de cas positif, le joueur est immédiatement placé en quarantaine.

23h15 : Je vais peut-être passer pour la rabat-joie de service mais tant pis! Voir tous ces joueurs, lors de la remise des médailles, se faire serrer la main, avoir des accolades, ça me serre le cœur. Moi qui n’ai pas pu embrasser mes parents -entre autres- (père en Ehpad et mère fragile) depuis le mois de mars, et qui respecte scrupuleusement toutes les recommandations sanitaires et cela comme des milliers/millions de gens en France et ailleurs. 2 poids/2 mesures... je trouve ça très frustrant et attristant.

23h11 : Cela faisait 12 ans qu'un vainqueur de Ligue des champions n'avait concédé aucune défaite lors de son parcours européen. Le PSG, lui, avait déjà chuté à Dortmund en 8e de finale aller.

23h04 : Le premier ministre Jean Castex a réagi à la courte défaite parisienne.

23h01 : Neymar à côté de ses pompes, Mbappé plein de bonne volonté mais manquant de réalisme... PSG a perdu, mais il faut reconnaître que c'était mérité ! Bravo Kingsley Coman !

23h00 : On pourra souligner aussi l'importance d'avoir un gardien au sommet de son art, comme Manuel Neuer, pour faire la différence lors des quelques occasions que s'est procuré le PSG.

22h59 : @Laurent C'est vrai que lors du premier quart d'heure de la demi-finale, on a senti le Bayern vaciller. Mais le plan de jeu lyonnais s'est écroulé après l'ouverture du score, et le Bayern a pu ensuite jouer le match à sa main.

22h58 : Finalement, Lyon a mis le Bayern plus en difficulté que le PSG . Il ne faut pas de fier au score

22h58 : Un cran au-dessus le Bayern sur ce match..grosse maîtrise du milieu de terrain...Regrets...

22h58 : Vielen Dank an beide Teams und das Beste hat gewonnen. Danke Bayern München. Ein Bier jetzt

22h58 : Cela dit, le PSG a montré qu'il n'avait pas usurpé sa place à ce niveau de la compétition. La finale s'est jouée sur de petits détails. Le choix d'abandonner le milieu de terrain aux Bavarois demeurera néanmoins préjudiciable. Et même l'entrée de Marco Verratti n'y a rien changé.

22h56 : Le PSG peut nourrir des regrets, surtout au vu de sa première période. Mais comment gagner quand le meilleur joueur (jusque là) du Final 8, Neymar, a été totalement muselé par l'adversaire ? Le Brésilien sait qu'il est passé à côté de sa finale.

22h55 : Paris réalise son plus beau parcours mais le Bayern était plus fort

22h55 : Ils sont maudits le PSG, comme il y a 20 ans face à Gueugnon en finale de la coupe de la Ligue ;-) !

22h55 : Deuxième mi-temps pas à la hauteur, Neymar pas à la hauteur de l’événement donc résultat logique. Dommage

22h54 : A jamais les premiers ;)

22h54 : Merci aux deux équipes. Très beau match

22h54 : Caramba, encore raté !

22h54 : Paris, à jamais les deu... Ah bah non en fait.

22h54 : Comme je vous le disais hier soir Les 3000 policiers !! Sur les Champs-Élysées vont se sentir bien seul !! 😂😂

22h53 : C'est terminé ! Terrible désillusion pour le PSG qui s'incline en finale face à un Bayern plus réaliste (1-0). Les Parisiens pourront nourrir des regrets sur la première période, mais se sont peu à peu éteints lors du second acte.

22h49 : Eric Choupo-Moting passe à dix centimètres de l'égalisation sur un centre de Neymar où il se retrouve seul à cinq mètres du but ! Mais il ne parvient pas à pousser la balle au fond des filets... Était-ce la balle de match côté parisien ?

22h51 : Cinq minutes de temps additionnel, le PSG est dos au mur dans cette finale. Toujours 1-0 pour le Bayern.

22h46 : Il ne faudra effectivement pas oublier dans l'analyse le schéma diabolique de l'entraîneur allemand Hans-Dieter Flick, qui a complètement éteint Neymar, et contre qui Thomas Tuchel n'a pas trouvé la parade.

22h45 : La tactique du gendarme,euh,de Flick est remarquable.

22h45 : Encore trop tôt pour Paris. Ça sera pour la prochaine fois...

22h42 : Sauf que les tours précédent c’est l’Atalanta et Leipzig...la marche semble trop haute quand il s’agit d’affronter un vrai grand d’Europe !

22h40 : Lors des deux matchs précédents, il avait littéralement porté son équipe. Cette fois, le milieu du Bayern l'empêche de remonter le ballon en partant du milieu de terrain, ce qui appauvrit considérablement le jeu parisien.

22h39 : J'y connais rien au foot mais Neymar est-il si extraordinaire que ça hors les roulades sur le gazon ?