DIRECT. Les supporters du PSG fêtent le titre de champion de France

Le trophée a été remis aux joueurs sur la place du Trocadéro. Ils doivent défiler sur la Seine... Suivez en direct les festivités organisées à Paris pour célébrer la victoire du club de la capitale.

Des supporters du PSG attendent les joueurs du club pour fêter le titre de champion de France, le 13 mai 2013 au Trocadéro, à Paris.
Des supporters du PSG attendent les joueurs du club pour fêter le titre de champion de France, le 13 mai 2013 au Trocadéro, à Paris. (FRANCK FIFE / AFP)

La soirée devrait être longue pour les supporters du Paris Saint-Germain : plusieurs célébrations sont prévues lundi 13 mai au soir pour fêter le titre de champion de France du club

Elles ont commencé à 18h30 au Trocadéro, où les joueurs parisiens, arrivés à bord d'un bus à impériale depuis le Parc des Princes, ont reçu leurs médailles. L'Hexagoal, le trophée du champion de France de Ligue 1, a été remis au capitaine, Thiago Silva, par Frédéric Thiriez, président de la Ligue de football professionnelle.

Les joueurs doivent embarquer ensuite à bord d'un bateau pour une mini-croisière sur la Seine : le PSG a donné rendez-vous à ses supporters "sur les ponts parisiens", entre le pont d'Iéna et le pont de Sully, à partir de 21h30. La nuit devrait se terminer par un dîner dans un établissement réputé de la capitale.

Les organisateurs débordés

Pour des raisons de securité, les joueurs ne sont restés que quelques minutes sur le podium installé sur la place du Trocadéro. Avant leur arrivée, de légers incidents avaient éclaté. Vers 18 heures, des personnes sont arrivées en masse derrière la place. Il y a eu des jets de fumigènes et de pétards. Les CRS ont chargé les supporteurs car ils subissaient des tirs de projectiles.

Le maire de Paris Bertrand Delanoë a déploré sur BFM une "poignée de perturbateurs" qui se sont invités à la remise du trophée. Mais selon lui, "les débordements ont été contenus, la fête n'a pas été gâchée"

La sécurité a pourtant été renforcée pour éviter les débordements, qui ont entaché dimanche soir les manifestations de joie des supporters sur les Champs-Elysées.