Coupe de France : pourquoi Montpellier peut rapprocher le PSG d'une saison sans trophée

Le PSG défie Montpellier lors des demi-finales de la Coupe de France mercredi. Un match important pour les Parisiens qui pourraient connaître une saison 2020-2021 sans trophée majeur, hormis le Trophée des champions, du jamais-vu depuis 2012.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min.
Neymar contre Rennes, le 9 mai 2021.  (JEAN CATUFFE / JEAN CATUFFE)

Le Paris Saint-Germain affronte Montpellier, pour le compte des demi-finales de la Coupe de France, mercredi 12 mai. Les coéquipiers de Neymar doivent sauver leur saison, en remportant un titre majeur. Mais face à eux, les Héraultais ont un coup à jouer, eux qui sont l'avant-dernière équipe à avoir éliminé les Parisiens dans cette compétition depuis 2014 (avec Rennes en 2019). Voici pourquoi Montpellier peut doucher les espoirs du club de la capitale.

Parce que le PSG est en plein doute

C’était une semaine à oublier pour les Parisiens. Engagés en Ligue des champions et encore à la lutte pour le titre en Ligue 1, les hommes de Mauricio Pochettino ont pris deux coups sur la tête en à peine cinq jours. Dans la plus prestigieuse des compétitions, déjà, mercredi 4 mai, le PSG n’a pas réussi à remonter le score du match aller (1-2), et s’est logiquement fait éliminer par Manchester City, clairement au-dessus au retour (0-2).

En Ligue 1, les Parisiens ont perdu deux points capitaux dans la course au titre. Après le succès de Lille à Lens (3-0), ils étaient dans l’obligation de gagner à Rennes pour mettre la pression sur les Nordistes. Finalement, le PSG a concédé le match nul (1-1) contre les Bretons. C'est donc certainement le bon moment pour Montpellier d'affronter le club de la capitale. 

En cas d'élimination, le PSG connaîtrait alors une saison vierge de titre majeur. Une première depuis la saison 2011-2012. Car si un Trophée des Champions, remporté en janvier contre l'OM (2-1), est venu garnir le palmarès parisien, ce titre est rattaché aux performances de la saison 2019-2020, même s'il s'est joué en début de saison. Le PSG avait alors été sacré en Ligue 1, devant Marseille, et en Coupe de France.

Parce que Neymar est dans le dur

Malgré sa prolongation de contrat jusqu’en 2025, le Brésilien n’est pas dans la forme de sa vie sur les terrains de Ligue 1. Blessé une bonne partie de l'année, l’ancien joueur du FC Barcelone a connu sa pire saison en Europe sur le plan statistique. En effet, il a inscrit huit buts et a délivré cinq passes décisives en seulement 16 rencontres disputées. Très loin de son meilleur total lors de la saison 2015-2016, en Catalogne (24 buts, 16 passes décisives).

En Ligue des champions, Neymar n’a pas marqué une seule fois dans les matches à élimination directe. Seule inspiration, sa passe décisive sur le but de Marquinhos face au Bayern Munich lors du quart de finale aller (3-2). Un rendement bien trop faible pour un joueur de son calibre.

"C’est un joueur qui a été blessé longtemps et qui a besoin de minutes de jeu. Je pense qu’il a besoin de jouer sur le terrain pour être à son meilleur niveau", a expliqué Mauricio Pochettino en conférence de presse, le 1er mai. Contre Montpellier, le Brésilien va devoir montrer toute l’étendue de sa classe. Pour rappeler qu’il est toujours compétitif.

Parce que le PSG a des absents de taille

Après les blessures, le Paris Saint-Germain fait face à des suspensions. Contre Montpellier, Mauricio Pochettino va devoir se creuser la tête pour faire un onze compétitif. En effet, son défenseur Presnel Kimpembe a été exclu en fin de match contre Rennes dimanche, coupable d'un tacle non maîtrisé sur Jérémy Doku. Il sera suspendu pour cette demi-finale de Coupe de France. Même son de cloche pour Ander Herrera et Marco Verratti, qui était de toute façon blessé au genou. Et dernier forfait en date, Layvin Kurzawa, victime d'une entorse de la cheville. Le club héraultais pourrait donc profiter de ces absences.

Parce que le duo Laborde/Delort brille 

Pour passer en finale, le MHSC aura besoin de ses deux leaders d’attaque. Bonne nouvelle : Andy Delort et Gaëtan Laborde enchaînent les bonnes performances et les buts. Lors des six derniers matchs, le premier cité a marqué à six reprises, tandis que son compère a planté cinq buts. En championnat, les deux attaquants héraultais ont inscrit 29 buts à eux deux, à peine quatre de moins que le duo Neymar-Mbappé.

"Ce sont deux bons attaquants. Ils marquent beaucoup de buts. Ils sont aussi bons que ceux de Lille et de Lyon", s'enflammait Michel Der Zakarian, en conférence de presse en décembre 2020. Bien soutenus par Stephy Mavididi (9 buts), Gaëtan Laborde et Andy Delort ont montré qu'ils avaient les épaules pour porter l'attaque héraultaise. Et pourquoi pas emmener Montpellier vers une victoire en Coupe de France.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.