Cet article date de plus d'un an.

Premier League : Vainqueur à Burnley (0-2), Manchester United recolle au peloton de tête

Manchester United n'a pas manqué l'occasion de se rapprocher du Top 4 en s'imposant samedi sur la pelouse de Burnley (0-2) lors de la 20e journée. Les Red Devils ont pu compter sur des buts de ses hommes en forme Marcus Rashford et Anthony Martial. Avec ce succès, Man U revient à un point de Chelsea, 4e, avant le match des Blues dimanche.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

Les Red Devils sont définitivement de retour dans la course à la Ligue des champions. Avec leur victoire à Burnley (2-0), grâce à des buts d'Anthony Martial et de Marcus Rashford, les Mancuniens occupent provisoirement la 5e place de la Premier League à un point de Chelsea, qui joue dimanche sur le terrain d'Arsenal. Leur premier cleen sheet depuis la 5e journée (une victoire 1-0 contre Leicester) a beaucoup contribué à ce succès. L'ouverture du score, juste avant la pause, est venu d'un bon pressing d'Andreas Pereira, qui a récupéré un ballon dans les pieds du latéral gauche de Burnley Charlie Taylor et servi Martial dans l'axe.

Le Français, plein de sang-froid, a trompé Nick Pope juste avant la mi-temps (44e), et inscrit son septième but de la saison en championnat, son troisième en deux matches après son doublé contre Newcastle il y a deux jours. Également buteur contre les Magpies, Rashford a scellé la victoire des Red Devils dans les toutes dernières secondes de la rencontre, profitant d'une contre-attaque et d'un service de Daniel James, pour éliminer Pope et tacler le ballon dans le but vide (90+5e). Après son faux-pas sur la pelouse de Watford (0-2) la semaine dernière, Manchester United se reprend à merveille en cette période des fêtes, et devra confirmer ces deux bons résultats avec un déplacement à l'Emirates Stadium pour y affronter Arsenal mercredi.

Avec AFP.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Premier League

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.