Cet article date de plus de deux ans.

Premier League: Liverpool n'en profite qu'à moitié, Chelsea en crise

Une occasion manquée: Liverpool, tenu en échec par Leicester (1-1), n'a profité qu'à moitié de la défaite de Manchester City la veille pour prendre le large en tête de la Premier League, mercredi lors de la 24e journée. De son côté, Chelsea a coulé à Bournemouth (4-0), enchaînant une deuxième défaite de suite et plongeant les "Blues" dans la crise, en plus de les sortir du top 4.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
 (PAUL ELLIS / AFP)

Au classement, Liverpool pouvait s'envoler. Avec le point du match nul, les "Reds" (61 pts) augmentent tout de même leur avance en tête d'une unité: les voilà avec cinq longueurs d'avance sur les "Citizens" (56 pts), défaits la veille à Newcastle (2-1). Pep Guardiola et ses hommes sont désormais sous la menace de Tottenham (3e avec 54 pts), vainqueur difficile de Watford mercredi soir (2-1).

Derrière, la course à la Ligue des champions s'est resserrée, en plus de bousculer la hiérarchie en place jusque-là. En raison de son naufrage, Chelsea (5e avec 47 pts) a laissé la dernière place qualificative à Arsenal, qui dispose de la même différence de buts, mais a une meilleure attaque. Après son nul la veille contre Burnley (2-2), Manchester United peut largement espérer revenir (45 pts).

Liverpool laisse passer une belle occasion

En manque d'imagination, les "Reds" ont souffert le martyr à Anfield. Pourtant, dès la 2e minute, Mané avait réussi à placer un tir croisé, trop puissant pour Schmeichel. Mais les "Foxes" ont ensuite fait honneur à leur réputation de "tueurs de géants", eux qui avaient fait tomber City et Chelsea pendant les Fêtes. Sur un ballon mal dégagé juste avant la pause, Chilwell a remis dans le paquet et Maguire n'a eu qu'à ajuster Alisson de près. Le grand défenseur a même failli réussir un doublé en début de seconde période, mais Alisson a cette fois réussi l'arrêt réflexe sur sa ligne.

Sur un terrain gorgé de neige fondue, les "Reds" n'ont pas brillé, loin de là. Jürgen Klopp pourra même s'avérer heureux de ne pas avoir subi le même sort que les "Citizens" la veille.

Et si les "Blues" s'installaient dans la crise ?

La première de Gonzalo Higuain en championnat a en tout cas été un désastre. Non pas que l'Argentin ait forcément mal joué à titre personnel, mais ce sont ses coéquipiers qui on coulé. Un désastre sous les yeux d'un Maurizio Sarri livide, qui a été moqué par les supporters londoniens au moment de remplacer Higuain par Giroud en seconde période ("Tu ne sais pas ce que tu fais!"). Déjà "très en colère" après la dernière défaite contre Arsenal (2-0), à l'issue de laquelle Sarri avait fustigé "un groupe de joueurs extrêmement difficile à motiver". Pourtant ultra dominateurs au Vitality Stadium, les "Blues" ont cédé juste après la pause suite une contre-attaque conclue par King.

Avant l'heure de jeu, les "Cherries" ont doublé leur avance par Brooks, puis King y est allé de son doublé, avant que Daniels n'humilie les Londoniens.

La vie n'est pas la même sans Harry Kane pour Tottenham

A Wembley, les Spurs ont encaissé l'ouverture du score suite à une erreur de Lloris. Sur un corner, le champion du monde a manqué sa sortie, permettant à Cathcart de marquer tranquillement de la tête. Sans leur attaquant vedette, ni Alli, les "Spurs" ont mis du temps à trouver la faille chez les "Hornets". Le retour du fatigué Son, après l'élimination de la Corée du Sud de la Coupe d'Asie, a finalement sauvé les siens à dix minutes du terme.

Enfin, Llorente, déjà buteur en coupe le week-end dernier, a enfin réussi à marquer en championnat, pour donner la victoire aux siens à la 87e minute. Ouf, il était temps car derrière, Arsenal et Manchester United reviennent fort.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Premier League

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.