Premier League : Ineos et Jim Ratcliffe, propriétaires de Nice, formulent une offre de 5 milliards d'euros pour racheter Chelsea

Le club londonien, encore tenant de la Ligue des champions, est en vente depuis que l'oligarque russe, Roman Abramovitch, a décidé de s'en séparer, car visé par des sanctions à la suite de l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La patron d'Ineos, Jim Ratcliffe, également propriétaire du club de football de Nice, de l'équipe cycliste Ineos Grenadiers, ou encore sponsor de l'écurie de F1 Mercedes, à Monaco le 20 avril 2022. (VALERY HACHE / AFP)

Le patron du géant de la chimie Ineos, Jim Ratcliffe, déjà propriétaire du club de Nice et de l'équipe cycliste Ineos Grenadiers, a formulé une offre de 4,25 milliards de livres (5 milliards d'euros) pour le rachat du club anglais de Chelsea, a annoncé son entreprise vendredi 29 avril.

"C'est une offre britannique pour un club britannique", explique l'entreprise dans un communiqué, promettant "d'investir dans Stamford Bridge pour en faire un stade de classe mondiale", ainsi que dans le secteur sportif pour réunir "les meilleurs joueurs et et entraîneurs du monde". Il compte réaliser 2 milliards d'euros d'investissements dans le club sur 10 ans, et 3 milliards en direction d'une fondation caritative pour soutenir les victimes de la guerre en Ukraine.

La fibre patriotique

L'homme d'affaires de 69 ans avait déjà envisagé une offre en 2019, avant de se rabattre sur le club de Nice. Ineos donne également son nom depuis 2019 à l'une des équipes les plus en vue du cyclisme. "Nous croyons que Londres doit avoir un club qui reflète la stature de la ville. Un club qui soit tenu de la même manière que le Real Madrid, Barcelone ou le Bayern Munich", explique Ineos, assurant "faire cet investissement en tant que fan du beau jeu et non en vue d'en tirer un profit".

Le prestigieux club londonien, actuellement 3e de Premier League et qui a été éliminé de la Ligue des champions en quarts de finale, a été mis en vente depuis le 2 mars par son propriétaire russe Roman Abramovitch, visé par des sanctions après l'invasion en Ukraine. Chelsea espère avoir un nouveau propriétaire en place d'ici la fin mai, de manière à préparer la saison prochaine dans la sérénité. Les sanctions actuelles empêchent en effet toute signature de contrat avec les joueurs.

Stephen Pagliuca, co-propriétaire des Boston Celtics (basket), un consortium mené par Todd Boehly, copropriétaire des Los Angeles Dodgers (baseball), et Martin Broughton, ancien président de Liverpool et de British Airways, sont les trois autres candidats à un rachat annoncé comme imminent.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Premier League

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.