Pourquoi il faut regarder Lyon-Saint-Etienne ce soir

L'affiche des 8e de finale de la Coupe de la Ligue a accouché mercredi soir d'un match triste comme une conférence de presse de la Banque centrale européenne. Mais ce soir, ce sera différent.

On les a quittés mercredi sur un triste match de Coupe de la Ligue. Mais pas d'inquiétude : samedi 29 octobre, à 21h, le derby Lyon-Saint-Etienne va nous offrir un vrai spectacle. On vous explique pourquoi.

- Parce que Michel Bastos est blessé. L'homme qui a mis en pétard (au propre comme au figuré) les supporters stéphanois l'a annoncé vendredi 28 octobre sur son compte Twitter. Explications à partir de 2' dans la vidéo ci-dessous. Certains parlent de vengeance divine.

C'est une bonne nouvelle pour la défense stéphanoise et le suspense ; moins pour Lyon, tant Bastos marchait sur l'eau dernièrement.

- Parce que Saint-Etienne n'alignera pas que des Djibril Cissé. Dans le jargon, on appelle ça des "tout droit", comprenez des attaquants qu'on lance dans la profondeur pour foncer vers le gardien, mais qui ne savent pas faire grand-chose de leurs pieds en dehors. 

- Parce que Lyon va jouer avec Hugo Lloris, Anthony Réveillère, Yoann Gourcuff et Bafétimbi Gomis. Des joueurs avec qui on est assuré de voir des buts, pour ou contre leur camp. 

- Parce que Saint-Etienne va devoir laver l'affront. Une énième défaite à domicile mercredi (1-2) après dix-sept ans de disette contre l'ennemi héréditaire, ça se compense par une victoire à l'extérieur. Lyon n'a plus battu les Verts à domicile depuis août 2007.

- Parce que la fameuse affaire Playstation. Fin septembre 2010, alors que Lyon chutait à domicile face aux Verts, le président du club Jean-Michel Aulas consolait les supporters lyonnais en leur rappelant que les Stéphanois jouent la Ligue des Champions uniquement à la Playstation.

Une remarque restée en travers de la gorge des Verts : ainsi, lors du match retour, un supporter stéphanois avait réussi à se glisser en tribune officielle et offert sa vieille console de jeu au président lyonnais. Cette année, la différence c'est que l'OL prend de vrais scores de Playstation en Ligue des Champions (0-4 à Madrid).

- Parce qu'après la banderole immense mais assez banale déployée à Geoffroy-Guichard mercredi( "Non au foot business"), les Lyonnais ne peuvent que faire mieux. D'autant plus qu'il y a une longue tradition de banderoles, pas toujours du meilleur goût, entre les deux clubs. 

Une banderole déployée lors d\'un derby Saint-Etienne-Lyon en janvier 2008.
Une banderole déployée lors d'un derby Saint-Etienne-Lyon en janvier 2008. (Richard Mouillaud / MAXPPP)
- Parce qu'on peut regarder le match en buvant du vin Olympique Lyonnais, et même l'accompagner d'un Saint-Marcellin OL. Manque plus que la baguette idoine, mais avec Jean-Michel Aulas, tout est possible. On attend la riposte gastronomique de Saint-Etienne.