Cet article date de plus de sept ans.

Pour Franck Lebœuf, "on va recommencer à couper des têtes si les politiques continuent"

L'ancien défenseur central de l'équipe de France de football estime qu'une nouvelle "révolution" est possible. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Franck Lebœuf, le 31 mars 2012, à Belfort (Franche-Comté). (  MAXPPP)

Footballeur, comédien, et désormais analyste politique. L'ancien défenseur central de l'équipe de France Franck Lebœuf s'est essayé à un nouveau poste, mercredi 8 octobre, lors d'une interview au Figaro. Il a donné son sentiment sur la crise que traverse la France, ainsi que son avis sur les hommes politiques qui la gouvernent.

Lui qui est soumis à l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF) estime "en payer trop" et a l'impression de se "faire avoir pas mal de fois. Je pense que l'on devrait voir ce que l'on a déjà payé, ce que l'on continue à payer, et ce que l'on en fait surtout. Quand on voit toutes les affaires, qui passent et qui repassent. Sincèrement, je suis très très déçu".

Enervé, l'ancien défenseur central de l'équipe de France prévient : "On a déjà fait une révolution. Je pense qu'ils (les politiques) ont raison de continuer comme cela, parce que l'on va recommencer à couper des têtes s'ils continuent." 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Foot

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.