Platini : un nouveau document pourrait relancer l’affaire

Le Journal du dimanche publie ce dimanche une note de de l'UEFA, de nature à confirmer la réalité d’un contrat avec Sepp Blatter. Il s'agit peut-être d'un tournant pour Michel Platini menacé d’être banni à vie de toute activité dans le football.

(Le Journal du Dimanche publie une note qui semble accréditer la bonne foi de Michel Platini © MaxPPP)

Le Journal du Dimanche (JDD) s’est procuré un rapport de 23 pages daté du 12 novembre 1998, qui accrédite la bonne foi de Michel Platini. Le Français se voit reprocher d’avoir été le bénéficiaire du paiement déloyal d’1,8 million d’euros émis par Sepp Blatter, le président de la Fifa, actuellement suspendu. Il a toujours évoqué la réalité d'un contrat.

Le document exhumé des archives de l’UEFA est une note préparatoire adressée aux membres du comité exécutif de l’Union européenne des associations de football (UEFA) dont le président Lennart Johansson,  également membre du comité exécutif de la Fifa, comme deux autres personnes de l’assemblée.

Cette note datée de 1998 selon la photo partielle publiée dans le JDD indique que Michel Platini va devenir le directeur des sports de la Fifa. Il est question d’un salaire de un million de francs suisses par an et il est aussi précisé que selon la rumeur le Français s’installerait à Paris.

Il ne s’agit pas d’un contrat de travail, Mais c’est bien la première trace écrite de l’engagement oral passé entre Sepp Blatter et Michel Platini. Ce document semble de nature à remettre en cause, en théorie, le dossier d’accusation de la chambre de jugement de la commission d’éthique de la Fifa. Il repose en effet sur l’absence de contrat pour justifier la corruption reprochée à Michel Platini, menacé de suspension à vie.

A LIRE AUSSI ►►►Menacé de radiation à vie, Platini veut "sauver son honneur"

Cette pièce ne manquera pas d’être utilisée par Michel Platini lors de son ultime audition devant la Commission d’éthique de la Fifa entre le 16 et le 18 décembre prochain.

D’ici là, peut-être cette semaine, Michel Platini espère que le tribunal arbitral du sport, lèvera sa suspension provisoire de 90 jours.