"On va tout casser chez Aulas... mais avec du respect" : 14 ans après, l'Olympique de Marseille va rejouer une finale européenne

Malgré sa défaite jeudi 3 mai en demi-finale retour sur le terrain de Salzbourg (2-1 après prolongation), l'OM s'est qualifié pour la finale de la Ligue Europa. Les Marseillais retrouveront l'Atletico Madrid le 16 mai à Lyon. 

Des supporters marseillais fêtant la qualification en finale de la Ligue Europa, le jeudi 3 mai 2018. 
Des supporters marseillais fêtant la qualification en finale de la Ligue Europa, le jeudi 3 mai 2018.  (Jérémy TUIL / RADIO FRANCE)

Les Marseillais vont retrouver la saveur d'une finale européenne : le 16 mai, à Lyon, l'Olympique de Marseille affrontera les Espagnols de l'Atletico Madrid d'Antoine Griezmann. Jeudi 3 mai, au bout de la nuit, l'OM est allé chercher sa qualification en Autriche, face à Salzbourg.

Les Marseillais étaient menés 2 à 0 à la fin du temps réglementaire de ce match retour. Après la victoire de l'OM sur le même score à l'aller, les deux équipes étaient donc dos à dos sur l’ensemble des deux rencontres. Direction la prolongation, et ce but du défenseur Rolando à la 116e minute. 

Quatorze ans d'attente

Même si l’OM s’incline 2 buts à 1, ce but de Rolando change tout. C’est celui de la délivrance. À tel point que le président de l’OM, Jacques-Henri Eyraud, avait du mal à retenir ses larmes. "Ça va très vite. Je suis ému", a-t-il confié à chaud devant les journalistes. Jacques-Henri Eyraud obligé de s’isoler, avant de revenir devant les journalistes, les yeux rougis. La voix serrée par l’émotion.

Marseille va donc revivre une finale de Coupe d’Europe, 14 ans après celle perdue face à Valence. Quatorze ans que l’OM, ses supporters et le football français attendent cela. Une aventure qui dépasse largement les frontières de Marseille selon l'entraîneur Rudy Garcia. 

Tout le monde se reconnaît dans cette équipe. C'est ça qui est beau. Le scénario a été plutôt sympa, d'avoir marqué au bout du bout du match. Mais l'équipe le mérite.Rudy Garciaà franceinfo

La finale à Lyon "avec du respect"

Des supporters voient leur rêve exaucé : celui de disputer une nouvelle finale de Coupe d’Europe, qui plus est à Lyon, comme à la maison. Les relations entre les deux Olympiques, Lyon et Marseille, ne sont pas au beau fixe. Et la perspective de soulever un trophée, dans le stade de Lyon et de son président Jean-Michel Aulas galvanise les supporters marseillais. Le défenseur Adil Rami veut dépassionner le débat. "Je m'en tape de jouer cette finale à Lyon, Bâle... Tant que je joue une finale avec l'Olympique de Marseille, c'est le plus important ! Maintenant, il faut la gagner. On va tout casser chez Aulas... mais avec du respect ! On est un club populaire, respecté. On a le meilleur public de France, un des meilleurs en Europe. J'espère que [le 16 mai] sera un jour de fête et rien d'autre", souligne le défenseur marseillais. 

En finale, l’OM fera face à Antoine Griezmann et l’Atletico Madrid. Marseille ne sera pas favori. Mais après, cette saison, en Coupe d’Europe, tout semble réussir à l’OM. 

Revivez le but de Rolando avec les commentaires franceinfo de Xavier Monferran
--'--
--'--