Ligue des champions : face au Sporting Portugal, l’OM a enfin affiché son plus haut niveau

Vainqueurs du Sporting Portugal, mardi, les Marseillais ont réussi à élever leur niveau de jeu à l'image de ce qu'ils montrent depuis le début de saison en Ligue 1.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Les Marseillais célèbrent le but d'Amine Harit face au Sporting Portugal, au Vélodrome, le 4 octobre 2022. (NICOLAS TUCAT / AFP)

C’était un test au pied du mur, que l’OM a passé avec brio. En ballotage défavorable depuis leur début de campagne de Ligue des champions, les Marseillais sont enfin parvenus à stopper l’hémorragie et à retrouver le goût de la victoire face au Sporting Portugal, mardi 4 octobre. Un succès obtenu avec la manière : quatre buts inscrits, un sentiment de maîtrise, et une très bonne réaction après une entame désastreuse… L’OM est sorti de cette opposition avec l’impression de s’être enfin retrouvé.

Le début de saison des Phocéens ressemblait jusqu’à présent à une histoire en deux temps. D’un côté, une entame retentissante en Ligue 1, avec des Marseillais solides deuxièmes, toujours invaincus, dans le rythme du leader parisien, avec 23 points dans la besace sur 27 possibles, soit le meilleur départ en championnat dans l'histoire du club. De l’autre, les sorties décevantes sur la scène européenne, avec deux défaites en autant de matchs de poule cette saison. L’OM traînait un mal-être profond en C1, marqué par une triste statistique de 16 revers sur les 17 dernières rencontres disputées dans la compétition.

Une victoire "attendue depuis longtemps"

Mais mardi soir, sur la pelouse du stade Vélodrome, les Marseillais se sont enfin élevés au plus haut niveau européen. Ils ont retrouvé la vitesse, l’impact physique et l’élan offensif qui font leur réussite en championnat tous les week-ends. "On a fait un excellent match ensemble, il y a eu un bon pressing, ce qui nous a permis de récupérer pas mal de ballons et de se procurer beaucoup d'occasions", a apprécié Matteo Guendouzi au micro de Canal+ après le coup de sifflet final.

Après la performance inachevée contre Tottenham à Londres, et la déception du faible niveau affiché face à Francfort, la victoire large et franche contre les Portugais est venue rassurer les Olympiens. "Cette victoire nous donne du courage et de la confiance. Elle était attendue depuis longtemps", a reconnu Igor Tudor en conférence de presse d'après-match.

Pour la première fois en Ligue des champions, les Olympiens ont beaucoup plus frappé que leurs adversaires (19 tirs contre six). Ils ont enfin su concrétiser leur maîtrise du ballon (60% de possession). Plusieurs éléments du onze marseillais ont pris la mesure de l'événement, comme Matteo Guendouzi, qui a cruellement manqué contre Francfort, auteur mardi soir d'un récital dans l'entrejeu (100% de passes réussies).

Un bel élan à confirmer

La satisfaction marseillaise a sans doute un goût d’incomplet, sans la communion avec les supporters. Forcés de suivre la rencontre derrière leurs écrans après le huis-clos prononcé par l’UEFA en réponse aux débordements contre Francfort, ils ont dû suivre de loin le réveil de leurs joueurs. Mais l’OM a aussi prouvé qu’il pouvait compter sur son propre mental pour réagir. "On a eu la force après le but encaissé d'entrée de réagir et d'attaquer fort comme on l'avait prévu", a souligné l'entraîneur marseillais.

Le bilan est forcément positif, même s’il reste encore des choses à perfectionner, comme l’alignement offensif (les hommes d’Igor Tudor ont été signalés onze fois en position de hors-jeu mardi soir). Les Marseillais ont aussi bénéficié de faits de jeu en leur faveur, comme l'effondrement du gardien adverse, dont ils ont su tirer parti. La meilleure manière de prouver qu'il ne s'agit pas seulement d'une embellie ? Confirmer la semaine prochaine à Lisbonne, pour la revanche chez le Sporting. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers OM

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.