Cet article date de plus d'un an.

FFF : "C'est une véritable manipulation de l'information" de la part de la ministre des Sports, accuse l'avocate de Noël Le Graët

L'avocate de Noël Le Graët dénonce une "manipulation" de la part de la ministre des Sports, Amélie Oudéa-Castera, concernant le rapport d'audit. Cette synthèse a poussé Noël Le Graët à démissionner de son poste de président de la Fédération française de football.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Noël Le Graët, au premier plan à gauche, a annoncé porter plainte pour diffamation contre la ministre des Sports, Amélie Oudéa-Castera, au premier place à droite. (MATTHIEU MIRVILLE / MATTHIEU MIRVILLE)

"La synthèse du rapport d'audit que la [ministre des Sports] a rendu publique dit l'inverse" de l'audit définitif, affirme ce mercredi sur franceinfo Florence Bourg, l'une des avocates de Noël Le Graët, au lendemain de la démission du président de la Fédération française de football. "C'est une véritable manipulation de l'information", dénonce l'avocate, alors que Noël Le Graët a annoncé porter plainte pour diffamation contre Amélie Oudéa-Castera.

Florence Bourg accuse la ministre des Sports d'avoir publié sur le site du ministère et envoyé aux médias une synthèse du rapport qui ne correspond pas au rapport d'audit définitif. "Aucun sms à caractère sexuel" ne figure dans le rapport selon l'avocate, qui qualifie l'audit de "véritable coquille vide" avec "des bribes de témoignages anonymes sans rien". L'un des conseils de Noël Le Graët souhaite que l'audit soit rendu public.

Noël Le Graët souhaite être entendu par les enquêteurs

"Si [Noël le Graët] part, c'est à cause de la pression de la ministre", insiste l'avocate. "Elle n'a cessé d'intervenir à charge", poursuit Florence Bourg qui dénonce une "influence politique majeure". "On est en dehors de tous nos principes fondamentaux d'indépendance, d'impartialité ou de contradictoire", dénonce l'avocate.

"On n'a jamais pu avoir accès à quoi que ce soit dans cet audit pour se défendre", assure l'avocate. Florence Bourg précise que Noël Le Graët n'a pas encore été entendu dans le cadre de l'enquête pour harcèlement sexuel qui le vise. "Bien sûr qu'il se défendra poing à poing", assure-t-elle.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.