Mis en examen, Ribéry et Benzema sont privés d'équipe de France

Favori pour succéder à Jean-Pierre Escalettes à la tête de la Fédération française de football, Fernand Duchaussoy a exclu toute sélection de Karim Benzema et Franck Ribéry. Les deux joueurs sont mis en examen pour "sollicitation de prostituée mineure".

(Radio France © France Info)

Le futur conseil fédéral de la Fédération française de football (FFF), qui va succéder à celle présidée par Jean-Pierre Escalettes, se veut exemplaire et il veut le faire savoir. Fernand Duchaussoy, actuel président de la Ligue de Football amateur (LFA) et futur président par intérim de la FFF, ne veut pas de Karim Benzema ni de Franck Ribéry sous le maillot de l'équipe de France tant qu'ils seront mis en examen. "Je m'entretiendrai dans les jours à venir avec Laurent Blanc sur la suite à donner concernant ces deux joueurs. Soyez sûr que je prendrai mes responsabilités" a-t-il déclaré.

Décidé à reprendre la Fédération en main après le fiasco du dernier Mondial, Fernand Duchaussoy s'aligne sur la position de la classe politique. Avant la Coupe du monde, la secrétaire d'Etat au Sport, Rama Yade, et sa ministre de tutelle Roselyne Bachelot avaient averti qu'un joueur mis en examen ne devait pas porter le maillot bleu à leur sens. Demain, le conseil fédéral se réunira pour entériner la succession de Jean-Pierre Escalettes à la tête du foot français.

Une nouvelle hiérarchie qui devra également composer avec l'affaire de la grève des joueurs. Jacques Rousselot, membre du conseil fédéral de la FFF, a notamment déclaré que les cinq meneurs de la grève de Knysna ont été identifiés."Il faut sanctionner les meneurs, a-t-il déclaré, on les connaît, ils sont cinq. Je ne citerai pas de noms. Même si ce sont des joueurs-cadres, il ne faut plus jamais les sélectionner".

Jacques Rousselot est un fervent détracteur de Raymond Domenech. Il a été l'un des seuls membres de la Fédération à demander son départ après l'échec de l'Euro 2008. Pour lui, l'ancien sélectionneur doit être limogé pour faute grave.

Paul Chaufour avec agences