Marseille rejoint Lyon en finale de la Coupe de la Ligue

L'OM s'est qualifié ce soir en dominant Nice (2-1), au terme d'une rencontre tendue qui s'est terminée à dix contre dix. La finale aura lieu le 14 avril au Stade de France.

Les joueurs de l\'Olympique de Marseille Bradao et Matthieu Valbuena lors de la demi-finale de la Coupe de la Ligue face à Nice, au stade Vélodrome à Marseille (Bouches-du-Rhône), le 1er février 2012.
Les joueurs de l'Olympique de Marseille Bradao et Matthieu Valbuena lors de la demi-finale de la Coupe de la Ligue face à Nice, au stade Vélodrome à Marseille (Bouches-du-Rhône), le 1er février 2012. (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)

Marseille s'est qualifié pour la finale de la Coupe de la Ligue en dominant Nice (2-1), mercredi 1er février, au terme d'une rencontre tendue qui s'est terminée à dix contre dix. La finale, qui aura lieu le 14 avril au Stade de France, offrira une affiche de choix entre deux cadors de la Ligue 1 de football : Marseille qui briguera un 3e titre d'affilée contre Lyon. L'OL a renversé Lorient (4-2), la veille.

Les Marseillais auront l'occasion de rejoindre Bordeaux et le Paris SG au palmarès des clubs les plus sacrés d'une compétition née en 1995. Mais ils pourraient ajouter de l'inédit à l'exploit en étant les premiers à y parvenir pour la 3e fois consécutivement. Pour l'heure, Lyon et Marseille ne se quittent plus puisqu'ils se rencontreront dimanche dans le cadre du championnat.

Une ambiance tendue

Au Vélodrome, face à des Niçois derniers du championnat et minés par l'annonce de l'arrêt de la carrière d'Emerse Faé, victime à 27 ans d'une phlébite, les Phocéens ont montré un visage moins séduisant que lors de leurs dernières sorties.

Rémy s'est d'abord distingué en ouvrant le score d'une superbe frappe enroulée (17e). Mounier a égalisé pour Nice à la 44e minute. C'est Brandao, pour sa deuxième titularisation depuis son retour, qui a offert sa troisième finale à l'OM en reprenant du gauche une offrande malheureuse du Niçois Clerc (57e).

Les policiers ont dû prendre position durant la mi-temps pour calmer les supporteurs niçois qui lançaient des pétards et divers projectiles. Le calme est ensuite revenu. Les esprits se sont aussi échauffés sur la pelouse à la reprise. Mathieu Valbuena, stoppé de façon apparemment illicite, sans que l'arbitre n'intervienne, s'est essuyé les crampons sur la cheville de Kevin Gomis. Il a pris un carton jaune.