Premier League : qui est Ralf Rangnick, le nouvel entraîneur de Manchester United ?

L'ancien coach du RB Leipzig a été nommé, lundi, entraîneur intérimaire des Red Devils jusqu'à la fin de la saison. Portrait d'un visionnaire. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 3 min.
Ralf Ragnick a été nommé entraîneur intérimaire de Manchester United, le 29 novembre 2021.  (MARCEL ENGELBRECHT / AUGENKLICK/FIRO SPORTPHOTO)

Ce n'est pas à proprement parler un nom ronflant. Il est même plutôt difficile à prononcer si on n'est pas familier avec la langue de Goethe. Mais c'est un nom qui va peser dans les mois à venir. Ralf Rangnick, sorti du froid moscovite où il officiait au Lokomotiv en tant que responsable des sports et du développement, sera désormais en pleine lumière dans le Théâtre des Rêves à Old Trafford, où il vient d'être intronisé lundi entraîneur intérimaire jusqu' à la fin de la saison. Comment est-il passé de la Place Rouge aux Diables Rouges ?

Décollage avec Ulm

C'est avec ce petit club allemand que Ralf Rangnick se fait connaître. Lui même ancien joueur, Rangnick va faire passer Ulm de la promotion jusqu'à la Bundesliga en 1999 ! Un véritable parcours à la Guy Roux. D'autant que l'homme est un spécialiste de ce genre d'opérations puisqu'il va en faire de même avec Hoffenheim, qu'il installe dans l'élite allemande en 2006. Bref, un meneur d'hommes hors pair. Mais pas seulement. Rangnick est également connu pour ses préceptes révolutionnaires. 

L'un des fondateurs du "gegenpressing"

Derrière ce mot à la mode, il faut reconnaître les bases du pressing haut, schéma tactique encensé par la crème des entraîneurs actuels. Historiquement, il a même devancé le "pape du gegenpressing", Jürgen Klopp en personne, avec ce principe que l'on traduit en France par contre-pressing. Sur le papier, rien de bien novateur puisqu'il s'agit de récupérer le ballon aussitôt après l'avoir perdu mais, sur le terrain, cela demande une rigueur et un sens tactique pour déplacer le bloc-équipe que Rangnick n'a eu de cesse de développer. 

Des résultats et des clubs modestes en dépit d'une influence majeure

Malgré la paternité incontestée de ce qui est maintenant l'alpha et l'omega du foot moderne, Ralf Rangnick est resté dans un anonymat relatif alors que ses contemporains (Klopp, Guardiola, Nagelsmann) récoltaient l'or et la gloire. Le nouveau coach de MU a certes remporté la Coupe d'Allemagne en 2011 avec Schalke 04 et conduit ce même club en demi-finale de la Ligue des champions la saison suivante (où il sera éliminé par... Manchester United), son aura aura rarement dépassé les frontières du Rhin.

Homme de base du projet Red Bull

La firme autrichienne aux taureaux voulait déployer ses ailes dans le foot. Elle voulait un homme fort et un visionnaire. Elle l'a trouvé. Grâce à Rangnick, le RB Leipzig va se faire un nom en Bundesliga et sur la scène européenne. Dans l'ombre, cet ancien milieu de terrain couve le bébé. Entraîneur, directeur sportif ou superviseur, c'est lui qui tiendra les rênes du projet avant qu'il ne s'exile, déjà, au Brésil et à New York, pour développer les équipes estampillées RB dans ces pays.

Adoubé par Klopp

Même éloigné du coeur du jeu européen au Lokomotiv Moscou, Ralf Rangnick n'a pas été oublié. Surtout pas par Jürgen Klopp. L'entraîneur de Liverpool voit donc débarquer en Premier League son ancien mentor, mais aussi un adversaire de taille. "Un autre bon entraîneur arrive donc en Angleterre", constatait-il en conférence de presse. "En Allemagne, il a permis à deux clubs, Hoffenheim et Leipzig, de devenir des véritables menaces. Il a fait beaucoup de choses différentes mais son premier objectif a toujours été d'être entraîneur et manager. C'est sa meilleure compétence. Je pense que Manchester United sera bien organisé sur le terrain. Et d'ajouter, dans un sourire : "Evidemment, ce n'est pas une bonne nouvelle pour les autres équipes..." 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Manchester United

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.