Premier League : Manchester City large vainqueur du derby face à Manchester United

Le leader de Premier League n'a pas tremblé pour se défaire de son voisin et rival dans le choc de la 28e journée, grâce notamment à un doublé de Kevin De Bruyne.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
L'Algérien Riyad Mahrez (Manchester City) célèbre son but contre Manchester United en Premier League, le 6 mars 2022 à l'Etihad Stadium. (MARTIN RICKETT / MAXPPP)

Manchester est tout bleu. Le derby mancunien a souri à City, vainqueur sans discussion de Manchester United (4-1) ce dimanche 6 mars. Les hommes de Pep Guardiola ont dominé tout le match durant, portés par un immense Kevin De Bruyne, double buteur en première période, puis passeur décisif pour Riyad Mahrez après le repos. L'Algérien y est lui aussi allé de son doublé en toute fin de match pour assommer un peu plus un Man U complètement dépassé par les événements. Les Cityzens conservent leurs six points d'avance sur Liverpool en tête du classement de Premier League. Avant de recevoir le Sporting mercredi en huitième de finale retour de la Ligue des champions, les Skyblues n'ont rien perdu de leur appétit.

Impressionnant depuis le début de la saison, ce City-là était en mission. Celle de laver l'affront des trois dernières saisons, quand le voisin ennemi était venu s'imposer quand bien même il semblait déjà en retrait. Kevin De Bruyne a parfaitement lancé les siens sur la voie d'une promenade, matérialisée par une ouverture du score dès la cinquième minute sur un mouvement initié par Bernardo Silva et Jack Grealish, très remuants ce dimanche à l'Etihad Stadium.

United, sans Cristiano Ronaldo, ni avant-centre de métier au coup d'envoi, a fait illusion une demi-heure. Dans un rôle hybride, tantôt milieu de terrain, tantôt fausse pointe, Paul Pogba a montré quelques fulgurances dans le jeu long, comme sur l'égalisation de Jadon Sancho, auteur d'un petit exploit personnel pour remettre les visiteurs à hauteur. Un soubresaut de grande classe, mais complètement vain. Six minutes plus tard, De Bruyne remettait le couvert, profitant encore du bon travail et du surnombre des attaquants de City dans la surface adverse (2-1, 28').

Diabolique De Bruyne

Toujours en activité, et bien mieux organisés, les locaux ont complètement éteint leurs adversaires. La deuxième période a viré au calvaire pour les joueurs de Ralf Rangnick, réduits au rôle de faire-valoir (78,9% de possession pour Man City après le repos) sous les "olé" des supporters des Cityzens. Après deux premières réalisations en rouleau compresseur, Riyad Mahrez s'est chargé d'ajouter une dose de spectacle à cette démonstration. Double buteur d'une demi-volée superbe sur un corner de Kevin De Bruyne – encore lui – puis dans le temps additionnel en partant à la limite du hors-jeu, l'Algérien a donné une ampleur au score conforme à l'impression laissée sur le terrain.

Un "one-team show" qui en dit autant du niveau exceptionnel affiché par Manchester City, que de celui de Manchester United, qui restait sur une paradoxale série de huit matchs sans défaite en championnat malgré des prestations de moins en moins rassurantes. La débâcle de ce dimanche contre un de ses principaux rivaux confirme la saison pénible des Red Devils, avec ou sans Ole Gunnar Solskjaer sur le banc, avec ou sans Cristiano Ronaldo sur le pré. Dépassé par Arsenal pour la quatrième place dans l'après-midi, alors que les Gunners comptent trois matchs de retard, à six points du troisième Chelsea, qui doit encore rattraper deux matchs reportés, Manchester United voit les places pour la prochaine Ligue des champions s'éloigner dangereusement.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Manchester City

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.