Premier League : choc houleux mais succès précieux pour Manchester City à Arsenal

 Le choc de la 21e journée est revenu samedi au leader Manchester City, vainqueur sur la pelouse d'Arsenal (1-2) dans le temps additionnel et dans la polémique.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Le milieu de terrain espagnol Rodri félicité par ses coéquipiers de Manchester City après son but de la victoire inscrit sur la pelouse d'Arsenal (1-2) en Premier League, le 1er janvier 2022. (ADRIAN DENNIS / AFP)

Manchester City, malmené pendant une heure par Arsenal, a remporté une victoire in extremis sur la pelouse des Gunners (1-2), samedi lors de la 21e journée du championnat d'Angleterre, qui lui permet de prendre son envol en tête du classement.

Les hommes de Pep Guardiola comptent onze points d'avance sur Chelsea, qui reçoit dimanche Liverpool (3e avec 12 points de retard et un autre match à jouer), dans le choc de cette journée. L'entraîneur des Reds Jürgen Klopp sera privé de banc en raison d'un "test supposé positif" au Covid-19. Son homologue d'Arsenal, Mikel Arteta, était lui aussi absent samedi à l'Emirates Stadium en raison d'une infection au Covid.

Ses joueurs ont livré une de leurs mi-temps les plus abouties depuis le début de saison avant la pause et ont tenu à dix contre onze pendant plus d'une demi-heure après l'expulsion de Gabriel (59e) pour un deuxième avertissement, avant de s'incliner sur un but de Rodri dans le temps additionnel (93e).

Les Gunners ont parfois donné le tournis aux joueurs de Guardiola, en jouant haut malgré une possession de balle nettement moindre, en réussissant plusieurs fois à déséquilibrer City avec des combinaisons rapides en triangle, et en répondant présents dans l'engagement et l'agressivité.

La VAR fait encore bondir

Titulaire depuis le début du mois de décembre, le jeune Gabriel Martinelli (20 ans) a beaucoup tourmenté le latéral Joao Cancelo, présent sur la pelouse moins de deux jours après avoir été victime d'un violent cambriolage et de coups au visage.

Le Brésilien a été impliqué dans la plupart des occasions d'Arsenal. Il a été à l'origine du premier frisson, avec Lacazette, puis Odegaard, qui a obligé Ederson à une sortie hasardeuse (10e). C'est encore de son côté qu'est venu le but de Saka sur une frappe à ras de terre, après une passe de Tierney (31e, 1-0). Martinelli a manqué le K-O à deux reprises avant la pause, sur une frappe à quelques centimètres de la lucarne (39e), puis sur un débordement dans la surface qui a de nouveau causé des difficultés à Cancelo (43e).

Arsenal a attaqué la seconde période sur le même ton, mais un coup du sort a permis à City de revenir dans le match. L'arbitre Stuart Attwell a accordé un pénalty, transformé par Riyad Mahrez (57e, 1-1), après recours à l'assistance vidéo (VAR), pour un léger tirage de maillot de Xhaka sur Bernardo Silva.

Les Gunners ont failli reprendre l'avantage dans la foulée, sur une mésentente entre Ruben Dias et Ederson, et une intervention sur sa ligne d'Aké. Probablement le tournant du match, d'autant plus que le défenseur d'Arsenal Gabriel a été expulsé sur le dégagement suivant pour un second carton jaune en moins d'une minute.

Le leader du classement a repris le contrôle dans les minutes suivantes, mais sans réussir à inquiéter Aaron Ramsdale.

Avec une réussite maximale, alors que les Gunners donnaient parfois l'impression de pouvoir l'emporter malgré leur infériorité numérique, Rodri a finalement bénéficié d'un mauvais dégagement pour marquer le but de la victoire (93e, 1-2).

Tottenham et West Ham se rapprochent du Top 4

Arsenal reste quatrième au classement, mais est sous la menace de Manchester United, mais surtout ce dimanche de West Ham et de Tottenham. Les Spurs ont dominé Watford (0-1) au terme d'un match bien terne, sauvé par le but de Davinson Sanchez à la 96e minute. Le match avait été un temps arrêté pour permettre l'intervention des équipes médicales dans les tribunes, pour venir en aide à un spectateur.

La formation d'Antonio Conte reste 6e, à deux points de leur voisin londonien, mais avec deux matchs de retard à jouer. Elle devra toutefois faire beaucoup mieux que sa prestation insipide contre le bloc bas des Hornets ce samedi. Cinquième, West Ham a été bien plus convaincant avec un succès sur le terrain de Crystal Palace (2-3) acquis dès la première période, avec une avance de trois buts avant le repos. Le retour des hommes de Patrick Vieira n'ont pas su arrêter Manuel Lanzini, auteur d'un doublé.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Manchester City

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.