Mais où sont passées les Coupes de France du Stade rennais ?

Le club breton a remporté deux fois la Coupe, en 1965 et 1971. Récemment, le président du Stade rennais, Olivier Létang, a voulu installer les trophées dans une pièce qui célèbre l'histoire de son équipe. Mais pas moyen de mettre la main dessus.

Louis Cardiet soulève la Coupe de France après une victoire contre l\'Olympique lyonnais, le 20 juin 1971 au stade Yves-du-Manoir à Colombes.
Louis Cardiet soulève la Coupe de France après une victoire contre l'Olympique lyonnais, le 20 juin 1971 au stade Yves-du-Manoir à Colombes. (ARCHIVES OUEST FRANCE / MAXPPP TEAMSHOOT)
avatar
Fabien MagnenouFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

La nouvelle fait un peu tache, alors que les mauvais esprits raillent parfois le Stade rennais, en tournant en dérision son faible palmarès dans l'élite. Voilà que le président du club, Olivier Létang, révèle lundi 22 janvier que les deux Coupes de France acquises en 1965 et 1971 ont tout bonnement disparu. "Elles ne sont nulle part au club, c’est incroyable, quelqu’un a dû les prendre... témoigne-t-il dans Ouest-France. Nous avons demandé à récupérer des répliques." Cette confession tombe assez mal, alors que le club va dédier une salle du Roazhon Park (anciennement appelé le Stade de la route de Lorient) aux grandes heures du club.

Déjà introuvables durant les années 2000

Nul ne sait depuis quand les trophées manquent à l'appel. Ou, plus exactement, leurs répliques – la coutume, en effet, prévoit que le vainqueur de la compétition reçoive une copie de la Coupe de France, laquelle est remise en jeu l'année suivante. Cette disparition est connue depuis longtemps au club, où aucun salarié n'a jamais vu les trophées de ses yeux. "Nous avons cherché ces Coupes à plusieurs reprises car nous voulions mettre en place une sorte de galerie", explique Jean-François Créachcadec, ancien directeur des affaires sportives du Stade rennais, contacté par franceinfo.

Les équipes rouge et noir ont fait chou blanc, que ce soit pour célébrer le centenaire du club, en 2001, ou pour aménager une pièce du stade à la gloire des exploits historiques rennais, à côté des vestiaires.

Nous ne sommes jamais parvenus à mettre la main dessus.Jean-François Créachcadecà franceinfo

Un autre ancien du club, actif dans les années 2000, n'a lui non plus jamais vu les répliques. "Je pense que dans les années 1970, certains ont dû se servir... Il y a eu beaucoup de mouvements à l'époque, le Stade rennais était encore une association", explique-t-il.

Un trophée très fêté 

Mais ses répliques ont-elles jamais été distribuées au club ? Contactée à ce sujet, la Fédération française de football n'a pas encore répondu. Mais le compte Twitter @BretSoccerHist, lui, a exhumé un article de France Football daté de 1971. Il est bien évoqué une remise de la réplique, le 15 septembre, à l'occasion d'un match entre le Stade rennais et le Rangers FC.

Mieux encore. Après ce message, un supporter affirme avoir vu une réplique symbolisant les deux victoires, lors de portes ouvertes en 2004. Il transmet une image au compte @BrittSoccertHist, où la copie (photo de gauche, au centre) figure derrière une vitrine, selon lui, dans le salon principal de la tribune Vilaine. La véracité de ce document n'a pas encore été confirmée par d'autres sources, mais l'affaire prendrait alors un nouveau tournant.

La vraie coupe, elle, n'a pas non plus été épargnée après la victoire 1-0 contre l'OL, un soir de juin au stade Yves-du-Manoir à Colombes. "Après la finale de la Coupe de 1971, les joueurs avaient trimballé le trophée un peu partout dans les boîtes de nuit", avait confié un joueur au journaliste Georges Cadiou, auteur de l'ouvrage Le Stade rennais (éd. Wartberg Verlag).

Le lendemain, elle était un peu cabossée et il a fallu la redresser un peu pour le défilé dans les rues de la ville.Georges Cadiouà franceinfo

Pour épaissir encore le mystère, le capitaine de l'époque, Louis Cardiet, raconte une anecdote incroyable, au cours d'un entretien avec Matthieu Lecharpentier, contributeur du site Rougemémoire.com.

C'est un photographe de 'Ouest-France' qui était parti avec la coupe, Paul Bilheux. Il l'avait mis dans une grande poubelle pour sortir du restaurant et était passé entre les deux policiers qui gardaient l'établissement. Il avait fait la java toute la nuit avec le trophée. Cette histoire n'a pas été médiatisée à l'époque car comme capitaine, j'étais le responsable de cette coupe.Louis Cardietau site Rougemémoire.com

Cet entretien a été réalisé en décembre, et sa version intégrale n'a pas encore été publiée, précise Matthieu Lecharpentier. La coupe a-t-elle été restituée ? Et cette anecdote a-t-elle un lien avec l'affaire des répliques disparues ? Mystère. Nils Talibart, du site Stade-rennais-online.com, préfère prendre ce mélodrame avec philosophie : "On se fait chambrer car nous n'aurions pas de palmarès. Au moins, ça permet de rappeler à tous qu'on en a un."