Coupe de la Ligue anglaise : Arsenal résiste à Liverpool en demi-finale aller

Rapidement réduit à 10, Arsenal a tenu bon (0-0) face à un Liverpool en panne d'inspiration offensive, jeudi, à Anfield, pour la demi-finale aller de la Coupe de la Ligue.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Roberto Firmino (à droite) face à Ben White et Albert Sambi Lokonga, lors du match entre Liverpool et Arsenal, le 13 janvier (PAUL ELLIS / AFP)

Le verdict tombé mercredi dans l'autre demi-finale, avec la qualification de Chelsea qui a battu deux fois Tottenham (2-0, 1-0), reste à déterminer qui d'entre Liverpool et Arsenal affrontera les Blues en finale de la Coupe de la Ligue anglaise. Mais avant le retour à Londres dans une semaine, tout reste à faire après le match nul entre les Reds et les Gunners, ce jeudi 13 janvier (0-0) à Anfield Road.

Cette rencontre devait initialement être le match retour de la confrontation, mais une conjonction de blessures, de cas de Covid-19 et de départs à la Coupe d'Afrique des nations avaient permis à Liverpool d'obtenir un report d'une semaine, moyennant une inversion des matches.

Privé lui aussi de plusieurs joueurs, dont Martin Odegaard, testé positif au Covid et forfait de dernière minute, Arsenal comptait bien montrer qu'il était capable de résister à une équipe du top 3 anglais.

L'erreur de Xhaka

Les Gunners se sont pourtant compliqué la tâche dès la 24e minute avec l'expulsion de Granit Xhaka, déjà coupable d'avoir remis en selle Manchester City lors de la défaite (2-1), le 1er janvier, en offrant l'égalisation sur penalty, alors que l'équipe de Pep Guardiola souffrait depuis 57 minutes.

Cette fois, sur un long ballon des Reds, le milieu de terrain suisse s'est jeté pour l'intercepter sans prendre l'information et son pied a atterri dans le ventre de Diogo Jota qui arrivait derrière lui, incitant Michael Oliver a sortir directement le rouge, sans grande protestation des Gunners.

Après la sortie de l'attaquant Eddie Nketiah pour laisser entrer Rob Holding, les Londoniens ont encore plus fait le dos rond, jouant souvent regroupés dans leurs 25 derniers mètres pour fermer autant les espaces que possible.

Le raté énorme de Minamino

Si les absences de Mohamed Salah et de Sadio Mané, partis à la CAN et suppléés par Roberto Firmino et Takumi Minamino, se sont fait sentir, elles ne suffisent pas à expliquer les difficultés offensives de Reds brouillons et stéréotypés.

Héros du tour précédent, en égalisant à la dernière minute contre Leicester pour envoyer les deux équipes à la séance de tirs au but remportée par son équipe (3-3, 5-4 aux t.a.b), Minamino a symbolisé la maladresse offensive des Reds, concrétisée par 1 tir cadré en 17 tentatives. Il a trop croisé sa frappe après un joli service dans la surface d'Andrew Robertson (68e), avant d'envoyer le ballon dans les cieux alors que le but était ouvert après une sortie ratée d'Aaron Ramsdale à la 90e minute.

Arsenal est même passé tout près d'une excellente opération quand Alisson, de retour dans les buts, a dû effectuer une sortie décisive devant Bukayo Saka à la conclusion d'un contre bien mené (72e). Il faudra cependant encore une grosse prestation des Gunners chez eux pour valider leur billet pour la finale, le 27 février, d'autant que Liverpool est à la poursuite du record de victoires dans la compétition qu'il co-détient pour le moment avec Manchester City (8), éliminé en huitième.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Liverpool

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.