Ligue 1 : Brest met fin à la bonne série du Losc

Hatem Ben Arfa est entré en jeu et a fait ses débuts sous le maillot lillois mais n’a pas pu empêcher la défaite de son équipe à Brest, samedi (2-0). 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Brest s'est imposé 1-0 face à Lille pour le compte de la 22e journée de Ligue 1.  (FRED TANNEAU / AFP)

Invaincu en Ligue 1 depuis le 29 octobre face au Paris Saint-Germain (1-2), le Losc s'est incliné à Brest, samedi 22 janvier (2-0), et manque l’occasion de se replacer dans la course à l’Europe. Les Bretons ont ouvert le score très rapidement, grâce à un but contre son camp de Tiago Djalo, puis ont réussi à tenir leur avantage au score avant de sceller leur victoire sur un penalty de Steve Mounié en toute fin de match. 

Les cartons jaunes adressés à Renato Sanches, Benjamin André et Burak Yilmaz pour contestation en deuxième période symbolisent à eux seuls la frustration lilloise dans ce match face au Stade Brestois. Les Dogues ont encaissé un but dès la troisième minute de la rencontre, sur un centre détourné par Tiago Djalo dans son propre but, et alors que Brest n’a pas cadré une seule frappe en première période. 

Une entrée prometteuse pour Hatem Ben Arfa 

Dominateurs, les Dogues sont repartis de l’avant, à l’assaut du but des Pirates, mais ont buté sur un bloc bas bien organisé et sur Marco Bizot, le gardien breton en très grande forme. Avec des mauvais choix dans les dernières passes et du déchet technique dans les derniers gestes, les Lillois ne sont pas parvenus à revenir au score, malgré l’entrée en jeu d'Hatem Ben Arfa. Ses coups de rein et sa patte gauche ont tout de même créé des décalages et le nouveau numéro 11 nordiste n’est pas passé loin de l’égalisation. Mais il a vu, lui aussi, sa frappe détournée par le portier brestois. 

Finalement, alors que les Lillois jetaient leurs dernières forces dans la bataille, les Bretons ont récupéré la balle, se sont rapidement projetés en contre, et ont obtenu un penalty pour une faute de Zeki Çelik sur Franck Honorat. Steve Mounié l’a converti, scellant le succès des hommes de Michel Der Zakarian. Défait, le Losc manque l’occasion de se rapprocher des places européennes et se trouve une nouvelle bête noire avec le Stade Brestois, qu’il n’a pas battu depuis quatre rencontres. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Lille OSC

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.