Cet article date de plus de dix ans.

Ligue Europa : le PSG éliminé, et alors?

Malgré une victoire plutôt convaincante sur Bilbao, le PSG ne disputera pas le prochain tour en Ligue Europa. Une élimination qui ne change pas grand chose à la situation du club parisien.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
L'attaquant argentin du PSG Javier Pastore lors du match de Ligue Europe contre Bilbao le 14 décembre 2011. (FRANCK FIFE / AFP)

Le PSG est éliminé de la Ligue Europa, après sa victoire contre Bilbao (4-2). Ca peut sembler paradoxal, mais le PSG paye mercredi 14 décembre les errements de ses matchs précédents dans ce groupe F. C'est la défaite à Salzbourg et le nul à Bratislava qui entraînent cette élimination prématurée, pas le match face aux Basques, d'un niveau très correct.

Le classement de ce groupe F

1- Bilbao 13 points 2- Salzbourg 10 3- PSG 10 4- Bratislava 1

Ce qui change (ou pas) avec l'élimination de Paris

Pour Antoine Kombouaré, cette défaite-victoire face à Bilbao ne change pas grand chose. L'entraîneur parisien se sait toujours sur un siège éjectable, malgré une série de bons résultats qui plaide en sa faveur. Une victoire face à Lille dimanche 18 décembre le mettrait dans une situation plus favorable.

Pour les propriétaires qataris, cette élimination ternit un peu plus leur rêve de faire un quadruplé historique. Après avoir renoncé à la Coupe de la Ligue, le PSG fait une croix sur la Ligue Europa. Les deux compétitions les moins importantes, cela dit.

Pour les remplaçants du groupe parisien, cette élimination réduit un peu plus les perspectives de temps de jeu. L'an passé, Paris était allé loin (1/8e Ligue Europa, 1/2 Coupe de la Ligue, finale de la Coupe de France) ce qui avait permis de faire largement tourner son effectif. Cette année, certains abonnés au banc du PSG pourraient aller voir ailleurs au mercato d'hiver pour récupérer du temps de jeu. Surtout si des pointures comme Beckham ou Tevez débarquaient en janvier.

Pour les finances du club parisien, ça ne change pas grand chose. La petite coupe d'Europe n'a rapporté "que" 7 millions d'euros à son vainqueur, le FC Porto, l'an dernier. Une goutte d'eau par rapport à ce que rapporte la Ligue des Champions, et aussi par rapport au moyen du propriétaire qatari.

Pour les stars du PSG, ce match a permis un peu plus de jauger de l'état de forme de chacun. Nenê a été bon, à l'origine de trois buts, même s'il rate un penalty et a repris la fâcheuse habitude de se rouler par terre au moindre contact. Pastore a été intermittent, mais a marqué un but. Gameiro a rarement été bien servi, mais a fait preuve de beaucoup d'activité. Les déceptions sont plutôt à aller chercher du côté du jeune Bahebeck, très remuant, mais qui a raté deux grosses occasions en fin de première période, et du milieu défensif Armand-Bodmer, qui a laissé des boulevards aux attaquants basques.

Pour le club de Salzbourg, c'est la preuve qu'en offrant le déplacement à ses supporters, dans une opération appelée "Gratislava", on peut renverser des montagnes et remonter 2 buts encaissés en 5 minutes à l'extérieur. Leur victoire 3-2 en terre slovaque est surtout ce qui a éliminé le PSG, jeudi 14 décembre.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Foot

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.