PAOK Salonique-Marseille : l'OM en demi-finale de Ligue Europa Conférence après sa victoire en Grèce

Les Olympiens, privés de nombreux joueurs clés, ont pris le meilleur, jeudi, sur le PAOK Salonique s'assurant une place en demi-finale de C4.

Article rédigé par
Maël Russeau - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Dimitri Payet, buteur face au PAOK Salonique en quart de finale retour de Ligue Europa conférence, le 14 avril 2022 à Thessalonique (Grèce). (MAXPPP)

On leur promettait l'enfer dans un stade bouillant. Comme à Bâle, les Marseillais s'en sont sortis en terre hostile, à Thessalonique. Une victoire 1-0, jeudi 14 avril, grâce à un but de Dimitri Payet (35e), parfaitement servi par Matteo Guendouzi. Un succès, combiné à celui du match aller (2-1) qui permet aux Olympiens de rejoindre le dernier carré de la Ligue Europa conférence. Une victoire construite grâce aux performances majuscules de Steve Mandanda et Dimitri Payet, les deux capitaines phocéens cette saison.

Il Fenomeno avait annoncé la couleur dès la conférence de presse d’avant-match. "On joue pour aller au bout", avait indiqué le portier historique de l’OM. Et ce n’est peu dire que Steve Mandanda a joint la parole aux actes. Avec cinq parades, le gardien a su garder sa cage inviolée devant un Stade de la Toumba en fusion qui ne demandait qu’à exulter.

Mandanda infranchissable

Mais en frustrant les attaquants grecs, Mandanda n’a pas laissé aux supporters la joie de célébrer un but et de croire à la qualification. Au contraire, il les a dégoûtés. Dès le début de la rencontre, encore transcendés par la fumée du spectacle pyrotechnique proposé à l’entrée des joueurs, les Blanc et Noir ont tout fait pour ouvrir le score et revenir à égalité dans la double-confrontation. Mais Chuba Akpom puis José Crespo sont tombés sur un mur (10e).

Des arrêts qui ont permis aux Marseillais de passer l’orage sans encombre. Parfait dans le rôle du paratonnerre, Steve Mandanda, qui enchaînait une troisième rencontre consécutive en tant que titulaire pour la première fois depuis fin août, s’est offert un nouveau sauvetage avant la mi-temps. Encore décisif en fin de match, le joueur le plus capé de l’histoire en coupe d’Europe avec un club français (99 matchs), a réalisé un nouveau match parfait, de quoi relancer la discussion sur sa place de titulaire. Et de se relancer vers la Coupe du monde ?

Payet intraitable

C’est un autre vieux briscard qui a mis les Olympiens sur orbite pour aller chercher cette qualification. Pour son 293e match avec l'OM, Dimitri Payet est venu conclure un temps-fort marseillais après les assauts du premier quart d'heure sauvés par son capitaine. Un vrai travail d'équipe. 

Son quatorzième but toutes compétitions confondues pour sa saison la plus prolifique de sa carrière à 35 ans. Déjà buteur à l'aller, d'un missile téléguidé dans la lucarne d'Alexandros Paschalakis, le Réunionnais a remis ça, bien servi par Matteo Guendouzi. Deuxième meilleur marqueur de son club cette saison et meilleur passeur, Payet se retrouve pleinement dans le système de Jorge Sampaoli, en tribunes pour ce quart de finale retour. 

Steve Mandanda, qui devrait donc jouer son centième match européen sous le maillot olympien, et Dimitri Payet joueront leur place en finale face aux Néerlandais de Feyenoord, avec un retour au Vélodrome. Pour une nouvelle demi-finale européenne dans l'histoire du club olympien.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue Europa Conférence

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.