Ligue Europa conférence : l'OM s'incline chez le Feyenoord Rotterdam et devra effacer un retard d'un but en demi-finale retour

Malmené d'entrée et mis à mal par ses propres erreurs défensives, l'OM s'est compliqué la tâche, jeudi, en demi-finale aller de la C4 (3-2).

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Luis Sinisterra à la lutte avec Valentin Rongier et Matteo Guendouzi lors de la demi-finale aller de Ligue Europa Conference, le 28 avril 2022. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)

Un vrai match de coupe d'Europe. Jeudi 28 avril, dans une ambiance de folie à De Kuip, le stade du Feyenoord Rotterdam, Néerlandais et Marseillais ont offert un spectacle à la hauteur de cette demi-finale aller de Ligue Europa conférence. Et après 90 minutes - dont une première période de haute volée - ce sont les hommes d'Arne Slot qui virent en tête à l'issue de ce premier round (3-2). 

> Revivez la défaite de l'OM face à Feyenoord en demi-finale aller de Ligue Europa Conference

Dessers soigne ses entrées

En grande difficulté défensive en début de match, l'OM a vécu l'enfer durant les 20 premières minutes, encaissant deux buts. Premier artificier de la soirée, Cyriel Dessers a mis à profit une superbe remise de Luis Sinisterra pour faire trembler les filets de Steve Mandanda d'un pointu (1-0, 18e). Trois minutes plus tard, le même Sinisterra a inscrit le but du break après un débordement supersonique de Reiss Nelson sur le côté droit (2-0, 21e). 

Grâce à Bamba Dieng (28e), d'abord maladroit puis auteur d'un missile splendide, et l'homme en forme Gerson (40e), les Olympiens sont parvenus à revenir à hauteur avant de rentrer aux vestiaires. Un coup inespéré, gâché dès le début de la seconde période. Seulement neuf secondes après le coup d'envoi, le défenseur Duje Caleta-Car a raté une passe en retrait. Cyriel Dessers l'a bien exploitée et a permis à Feyenoord de repasser devant au score (3-2, 46e), définitivement cette fois, tout en s'offrant un doublé.

L'OM n'est pas pour autant vaincu. En corrigeant ses erreurs défensives et en étant plus réaliste, le club phocéen a les moyens de renverser son bourreau. Pour cela, il devra aussi compter sur un Vélodrome en fusion jeudi prochain, pour répondre au You'll never walk alone des supporters de Feyenoord, dont l'écho se fait encore sentir après ces 90 minutes. Une ambiance incandescente, c'est au moins ce dont auront besoin Steve Mandanda et ses partenaires pour s'offrir le droit d'aller défier Leicester ou la Roma (1-1) en finale de la toute première Ligue Europa conférence de l'histoire, le 25 mai prochain.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue Europa Conférence

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.