"Une insulte faite au football", le lendemain de soirée difficile des supporters Marseillais

Douzième défaite consécutive de l'Olympique de Marseille en Ligue des champions mardi soir. De quoi faire réagir les supporters. Si les South winners ont souhaité s'exprimer pour déplorer des joueurs qui se contentent de leur "médiocrité", d'autres groupes de supporters à l'instar des Dodgers ont préféré ne rien dire. Un silence qui en dit long.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 3 min.
 (CARLOS COSTA / AFP)

Difficile de trouver le sommeil après une douzième défaite consécutive en Ligue des champions. Et c'est ce qui est arrivé aux supporters Marseillais, mardi soir. Les Phocéens ont pris cher à Porto (3-0). Dans la nuit, les South Winners, groupe historique de supporters, en ont profité pour exprimer leur déception dans un communiqué.

"Une insulte faite au football, à l'institution OM, à nos 120 ans d'histoire, à nos couleurs et à tout le peuple marseillais." Les mots sont aussi forts que la déception. "Il ne s'agit même plus de système, sur ce point AVB (l'entraîneur) a raison, puisque cette équipe manque définitivement de tout : envie, intensité, qualité technique et athlétique, projet de jeu, grinta, honneur, dignité." 

Les Marseillais semblent avoir beaucoup à dire sur leurs joueurs. "Vous ne respectez ni les supporters ni vous-mêmes, quelle honte. Si vous vous contentez de votre médiocrité, nous ne pourrons jamais y souscrire". Le niveau de jeu inquiète. Et pour cause, l'ancien capitaine Dimitri Payet, souvent moqué pour sa condition physique, n'a pas su faire taire les critiques en ratant un pénalty alors que l'OM était mené 1-0. L'attaquant a visé trop haut, comme cette participation en Ligue des champions visiblement.

Une équipe dominée, comme à chaque match

Duje Caleta-Car, perdu dans son placement a entraîné le 3e but. Jordan Amavi, bien qu'engagé, a fait une erreur fatale entraînant un penalty. Une de plus (cf match contre l'Olympiakos). Un Dario Benedetto transparent et son nombre de buts cette saison le confirme. Zéro but marqué. Ah si! Un hors jeu face au Paris Saint-Germain.

"Vous aurez au moins la chance d'échapper à la foudre"

Contexte sanitaire oblige, les supporters ne peuvent ni se rendre au stade ni se déplacer. "Vous aurez néanmoins la chance, et c'est peu dire, d'échapper à la foudre et à la bronca d'un Vélodrome qui vous aurait sans doute remis les idées en place et rappelé l'importance du maillot que vous portez". Un maillot avec une étoile vieille de 27 ans qui ne demande qu'à reprendre de la couleur. 

Le silence des autres groupes de supporters qui en dit long

Alors que les "Sw87" se sont efforcés de communiquer au travers d'un long texte, le commando Ultra a préféré retweeter une phrase forte. "Vous nous faites honte, dégagez de notre club."  Quant aux Dodgers ils ont préféré passer sous silence la troisième défaite en C1 de la saison. Un silence qui en dit long.

Le groupe de supporters Marseille Trop Puissant  s'est aussi attardé sur le comportement de l'effectif d'André Villas-Boas, dénonçant des joueurs qui parlent beaucoup mais qui n'agissent pas."Il n'y a que sur les réseaux que vous avez faim d'Europe... À défaut d'avoir du talent, ayez au moins des couilles. Vous nous faites honte !" 

La direction en prend aussi pour son grade 

Les South Winners ont aussi pointé du doigt l'actionnaire majoritaire "très peu concerné avec son projet raté et ses choix douteux". Et la direction mise en place qui a "montré l'étendue de son incompétence flagrante".  Le groupe a enchaîné "la réalité est sans appel : finances catastrophiques, faible investissement mal utilisé et dilapidé, des salaires de stars offerts à des joueurs qui n'en sont pas, manque total d'ambition, mercato limité et plombé... et nous voici revenus dans les mêmes conditions que l'ère Dreyfus".

Une ère qui s'est conclue par une vente. Ce que souhaitent visiblement les membres du groupe de 1987. "Si vous n'avez ni la stature, ni les moyens, ni l'ambition, partez et vendez!" ont-ils conseillé. De quoi raviver les envies des acheteurs estivaux.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue des champions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.