Real Madrid-Chelsea : Zinédine Zidane agacé par des questions sur la Super Ligue

Zinédine Zidane s'est agacé lundi en conférence de presse des questions récurrentes sur la Super Ligue à la veille de la demi-finale aller de Ligue des champions.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
 (OSCAR DEL POZO / AFP)

Une semaine après le fiasco de la Super Ligue, le Real Madrid reçoit Chelsea en demi-finale aller de la Ligue des champions, mardi 27 avril. Présent en conférence de presse d’avant-match, lundi 26 avril, le coach madrilène Zinédine Zidane s’est irrité des questions sur ce projet initié par Florentino Pérez, le président de son club.

L’équipe détentrice du record de sacres dans la plus prestigieuse des compétitions européennes (13) a pourtant bien failli signer l’arrêt de mort de ce tournoi qui lui réussit tant. La semaine dernière, le président merengue, Florentino Perez, a fait trembler le monde du football en annonçant son projet de créer une Super Ligue, tournoi auquel seuls les plus grands clubs pourraient participer. Un projet finalement avorté 48h seulement après avoir été posé sur la table tant les critiques faisaient rage.

Présent en conférence de presse ce lundi 26 avril, le défenseur français Raphaël Varane s’est montré ravi de participer à cette demi-finale de Ligue des champions : "J'ai gagné quatre Ligues des champions, c'est une compétition qui me fait rêver. On est concentrés sur ce que l'on peut contrôler, sur ce que l'on doit faire sur le terrain, la bonne manière de faire mal à l’adversaire."

"Croire que l'on ne va pas participer à la Ligue des champions l'année prochaine, c'est absurde"

De son côté, l’entraineur madrilène s’est montré sûr de la participation de son club à la prochaine édition de la compétition et ne croit pas en d’éventuelles sanctions prises contre son club : "J'ai déjà répondu. Croire que l'on ne va pas participer à la Ligue des champions l'année prochaine, c'est absurde. Avec ça, tout est dit. On a beaucoup parlé de ce sujet, mais on a un match demain."

Relancé à plusieurs reprises par les médias espagnols sur un possible arbitrage défavorable après cet épisode houleux, lors de la rencontre à venir face à Chelsea, le tacticien français a fait sentir son agacement : "Je crois à ce que l'on va faire sur le terrain. L'arbitre va faire son job, et nous aussi on va faire le nôtre. On ne pourra jamais contrôler le reste. Que je donne mon avis, ça ne servira à rien. Il faut que l'on fasse notre travail sur le terrain. Le reste, ça nous intéresse pas. (...) On veut voir le Real Madrid en Ligue des champions l'an prochain, c'est mon opinion."

-

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.