Cet article date de plus d'un an.

PSG-Leipzig : "Nous sommes absolument prêts" assure Thomas Tuchel

L'entraîneur du Paris Saint-Germain Thomas Tuchel s'est exprimé en conférence de presse avant la demi-finale de Ligue des champions face à Leipzig, mardi. L'entraîneur allemand du PSG a souligné que ses joueurs étaient "absolument prêts" et ne ressentaient pas la pression d'un événement historique.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 3 min.
Thomas Tuchel (INA FASSBENDER / AFP)

A la veille de sa première demi-finale en Ligue des champions, Thomas Tuchel n'a pas semblé particulièrement différent de l'entraîneur qui jouait pour sauver sa tête, début mars en huitième de finale retour contre Dortmund. C'était visiblement un des enjeux de cette conférence pour le technicien allemand : faire du choc entre le PSG et Leipzig, mardi soir, un match presque comme les autres et ainsi limiter la pression inhérente à ces grands rendez-vous. 

"Nous sommes très forts"

"On ne parle pas d'une chose historique, on vit le moment, a expliqué Tuchel. On a mérité d’être ici, on a fait une Ligue des champions extraordinaire. Si on se retrouve dans une situation historique, c’est qu’on a travaillé depuis des mois pour être au meilleur niveau. Cela nous permet de ne pas y réfléchir." Il a plusieurs fois souligné le succès d'un groupe construit sur le temps long. "On ne crée pas une ambiance pour un match, on la crée sur l’année. C’est ce qu’on a fait, a-t-il poursuivi. Nous sommes calmes, heureux d’être ensemble et sur le terrain, nous sommes très forts. Nous sommes absolument prêts, nous avons faim. Ce n’est pas quelque chose d’historique, c’est une demi-finale. On ne peut pas contrôler le résultat, mais on va se battre.

Présent en conférence de presse pour accompagner son entraîneur, Ander Herrera a lui aussi affirmé que la pression n'étouffait pas les Parisiens. "Jouer une demi-finale 25 ans après (le PSG-Milan de 1995, ndlr), c'est un rêve. On est prêt pour ça, c'est un rêve mais ce n'est pas de la pression. Tous les ans, il y a dix, douze équipes qui ne gagnent pas la Ligue des champions.

Mbappé pourra débuter

Pour cette demi-finale, Thomas Tuchel pourra compter sur Kylian Mbappé. L'attaquant français s'est entraîné sans problème après avoir débuté sur le banc contre Bergame, en quart de finale. Le dernier entraînement prévu ce lundi soir doit finir de balayer les doutes. "Il a joué trente minutes sans souci, on a eu six jours de plus, donc il peut commencer, a expliqué Tuchel. S’il peut jouer 90 minutes, on décidera aujourd’hui après l’entraînement. Et si on le lance ou si on le fait entrer." Le technicien allemand sait que son association avec Neymar sera sans doute la clé du match, comme contre l'Atalanta. "Ils font la différence, a-t-il souligné. C'est le mixte entre Neymar qui dribble et Kylian qui apporte sa vitesse. Bien sûr, c'est notre point fort. Dans chaque équipe, il y a des connexions entre certains joueurs. Les deux réunis sont exceptionnels.

En face, Tuchel retrouvera Julian Nagelsmann, qu'il a eu sous ses ordres comme joueur lorsqu'il dirigeait la réserve d'Augsbourg. "Je ne pouvais pas imaginer que douze ans après l'avoir entraîné, je l'affronterai en demi-finale, a-t-il raconté. On n'avait pas assez de staff et comme il était blessé, on lui a demandé de faire du scouting. C'est après, à Munich, qu'il a commencé à devenir entraîneur chez les jeunes." Et Tuchel ne manque pas de compliments pour la formation de son cadet. "Ils s’adaptent défensivement à notre structure, comme l’Atalanta, donc on ne pourra pas faire la différence avec ça, a-t-il jugé. Ils défendent en avançant, très agressifs. C’est un jeu courageux, ils pensent toujours à l’attaque. Ce sera un match très physique. On l’a préparé et on continue à le préparer. Mais on doit trouver le bon mixte entre la préparation et la liberté de jouer, d'attaquer." Un équilibre indispensable pour permettre au club parisien de disputer la première finale de Ligue des champions de son histoire.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue des champions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.