PSG - Bayern Munich : sérénité parisienne, confiance allemande, ce qu'il faut retenir des conférences de presse des deux clubs

Mauricio Pochettino et Presnel Kimpembe étaient présents en conférence de presse lundi 12 avril pour évoquer le quart de finale retour de la Ligue des champions entre le PSG et le Bayern Munich. Côté Bayern, Thomas Muller et Hans Dieter Flick restent confiants pour une éventuelle qualification en demi-finale.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 4 min.
Mauricio Pochettino pense "à gagner et à se qualifier" à la veille du quart de finale retour contre le Bayern Munich.  (FRANCK FIFE / AFP)

• Le PSG serein et concentré

Le défenseur parisien et son coach se sont montrés très calmes en conférence de presse. Une attitude reflétant celle de l'équipe entière comme l'a expliqué Kimpembe : "On est tous très bien, on prépare le match sereinement. On connait l’importance de ce genre de match. On est aussi un peu excités mais il faut rester calme et sérieux pour bien commencer ce match".

"On a fait le job au match aller on espère que ça va bien se passer au match retour. L’équipe est prête et confiante. On va jouer avec nos armes tout en respectant cette équipe du Bayern. Il va falloir jouer tous ensemble et être solides pour gagner cette rencontre"

• Marquinhos incertain, Verratti et Florenzi au mieux sur le banc 

Touché aux adducteurs, le capitaine parisien Marquinhos était sorti au bout de trente minutes lors de la victoire au match aller (3-2). Mais il se pourrait que le Brésilien soit présent pour le quart de finale retour mardi 13 avril. Une décision sera prise demain selon Mauricio Pochettino : "Je ne sais pas si je vais pouvoir compter sur lui demain. On verra comment il se sent. En principe il peut être dans le groupe mais pour être titulaire c’est sûr que non, on prendra une décision demain". 

De leur côté, les deux internationaux italiens Marco Verratti et Alessandro Florenzi sont aussi incertains. Après avoir été touchés par la Covid-19  il est "difficile" que Verratti puisse commencer le match selon le coach argentin. "Nous verrons comment ils sont demain" a annoncé Pochettino avant de confirmer l'absence de l'attaquant Mauro Icardi "pas dans le groupe"

• Non à la tactique défensive

Mauricio Pochettino a été clair, "il ne faudra pas seulement défendre mais aussi posséder pour attaquer et faire mal à l’adversaire". Le technicien argentin s'est montré sûr de lui quant à la tactique qu'il allait aborder pour ce match. Oublié le match retour face au FC Barcelone, "le match de Barcelone est passé, on est sur Munich, ce sont deux confrontations différentes", a expliqué Kimpembe. Pour ce retour, des moments de difficultés sont à prévoir selon le coach lors desquels il faudra montrer "force et solidité".

"On doit corriger et améliorer des choses"

Le match aller aura également permis de faire un point sur les difficultés rencontrées afin d'éviter de répéter les mêmes erreurs selon le coach parisien :"Le Bayern a une qualité de jeu sur les côtés. Il est clair qu’on a souffert à l'aller mais on a gagné le match et c’est ce qu’on doit faire demain. C’est sur qu’on doit corriger et améliorer des choses, l’objectif c’est de gagner cette rencontre contre l’une des meilleures équipes d’Europe."

Le suspens reste à son apogée puisque selon Pochettino, "n’importe quelle équipe peut se qualifier. Le Bayern est la meilleure équipe du monde actuellement. On a énormément de respect pour eux tout en ayant confiance en nos forces. On doit penser à gagner et à se qualifier."

• Le Bayern doit gagner en efficacité

Avec pas moins de 31 tirs la semaine passée lors du match aller, un record depuis 2003, le Bayern Munich a eu les occasions pour s’imposer à l’Allianz Arena mais n’a pas réussi à les concrétiser. “Augmenter notre efficacité sera la recette pour gagner, a déclaré Thomas Müller en conférence de presse. On serait contents si on se créait autant d’occasions que sur le premier match. On va pousser pour inscrire le premier but très tôt.”

Une analyse par Hans-Dieter Flick : “Durant le premier match, on a eu beaucoup d'occasions, on doit s'améliorer dans cette zone” souligne le coach du Bayern Munich, sans que cela n’entache ses ambitions pour ce match retour. “On sait aussi qu’on va faire tout notre possible pour aller en demi-finale. On est confiants, on aborde ce match avec beaucoup d’optimisme.”

• Contrôler Neymar et Mbappé, un réel défi

Lors du match aller, Neymar et Kylian Mbappé avaient montré qu'ils étaient des joueurs d’exception en réalisant deux passes décisives pour le premier et inscrivant deux buts pour le second, tout ça contre le cours du jeu. Les Allemands sont bien conscients qu’il faudra réussir à mieux défendre sur ces deux attaquants. “On doit presser, couper les intervalles, couvrir les espaces vides et manoeuvrer Mbappé sur les ailes parce qu’il est très dangereux dans le centre du jeu” a expliqué Flick.

“Pour moi, Mbappé va devenir le meilleur joueur du monde. 

“Mbappé et Neymar restent souvent devant” a analysé Thomas Muller, “quand l’opposition possède la balle, ils sont très passifs, ils ne défendent pas vraiment. Ils sont toujours disponibles pour d'éventuelles contre-attaques. Ce sont des joueurs qu’on ne peut pas contrôler entièrement pendant 90 minutes.” Le coach allemand ne tarie également pas d'éloges sur la jeune pépite française. “Pour moi, Mbappé va devenir le meilleur joueur du monde. Il est rapide, et techniquement solide” a-t-il affirmé.

-

Avec Jean-Baptiste Lautier

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.