Messi-Neymar-Mbappé : un trio "en manque d'inspiration", "décevant", "effacé"... Les débuts de la MNM vus par la presse internationale

Au lendemain du match nul de Paris (1-1) à Bruges en Ligue des champions, tour d'horizon des avis de la presse internationale sur les débuts du nouveau trio parisien Messi-Mbappé-Neymar.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Le trio du PSG Neymar-Messi-Mbappé n'a pas brillé à Bruges, pour sa première association le 15 septembre 2021. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)

Il était attendu, il a déçu. Le nouveau trio offensif du PSG, composé de Lionel Messi, Kylian Mbappé et Neymar, n'a pas suffi aux Parisiens pour s'imposer lors du match d'ouverture de la Ligue des champions face au Club Bruges, (ne ramenant qu'un point de Belgique (1-1). Une prestation de "MNM" decevant aux yeux de nos voisins.

L'agence Reuters pointe le "manque d'inspiration" du "puissant trio offensif de l'équipe de Ligue 1", qualifiant même les prestations de Neymar et Kylian Mbappé (sorti à la 51e minute après avoir reçu un coup) de "décevantes". En Italie, le Corriere della Sera parle d'un faux départ en Ligue des champions pour le Paris Saint-Germain lors duquel la "magie" du "trio stellaire" ne s'est pas manifestée.  

Le quotidien allemand BILD s'attarde plus longuement sur la nouvelle star du club de la capitale. Titrant "Crampe parisienne à Bruges - La déception Messi", il qualifie la soirée d'"amère" pour l'Argentin, de retour sur la scène de la Ligue des champions pour la première fois sans le maillot catalan.

Nos voisins belges oscillent entre fierté du résultat et déception quant aux performances du trio parisien. Si la RTBF se réjouit de la prestation de Bruges, estimant avoir assisté à "une des plus grandes soirées européennes du football belge", le média public ne manque pas de critiquer "l'hydre à trois têtes" du PSG : "Tous les yeux étaient rivés sur Bruges. Mais le feu d’artifice pressenti, scruté dans plus de 200 pays dans le monde, n’a jamais eu lieu". La faute notamment à un "trio M-N-M mi-effacé, mi-déconnecté".

De mauvaise augure pour la suite

En Espagne, les plumes sont plus acérées. AS se montre très critique face au manque de solidité défensive de la triplette de stars : "Les Parisiens n'ont pu aller au-delà du nul en Belgique dans un match qui a exposé au maximum les lacunes d'une équipe qui n'a pas défendu avec le trio formé par Messi, Neymar et Mbappé." Le journaliste souligne que "malgré leur supériorité" au Jan-Breydel Stadium, les hommes de Mauricio Pochettino "ont compris très tôt qu'ils souffriraient beaucoup cette saison si les trois attaquants n'aidaient pas à défendre." Pour le quotidien espagnol Paris retrouve la "dure réalité" de la Ligue des champions."Si en Ligue 1 on balaie simplement par le nom et la qualité de l'effectif, en Europe l'histoire est autre."

Un constat partagé par le quotidien catalan Mundo Deportivo. "Le PSG doit encore plus travailler sur les aspects tactiques du groupe, puisqu'il est clair qu'en Ligue des champions, les individualités ne font pas tout". Avant de mettre en garde les Parisiens sur le tournant que peut prendre cette campagne européenne : "Ce match nul contre le rival le plus abordable de ce groupe A compliqué peut être fatal pour l'équipe parisienne, qui accueillera désormais Manchester City et Leipzig au Parc des Princes"

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue des champions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.