Ligue des champions : revivez la victoire du Barça contre la Juventus (3-1)

Les deux clubs s'affrontent à Berlin (Allemagne), samedi.

Lionel Messi et ses camarades fêtent un but face à Juventus Turin, lors de la finale de la Ligue des champions, à Berlin (Allemagne), le 6 juin 2015.
Lionel Messi et ses camarades fêtent un but face à Juventus Turin, lors de la finale de la Ligue des champions, à Berlin (Allemagne), le 6 juin 2015. (ODD ANDERSEN / AFP)
Ce qu'il faut savoir

C'est l'une des rencontres les plus attendues de l'année. La finale de la Ligue des champions, qui oppose le FC Barcelone à la Juventus Turin, se joue à Berlin (Allemagne), samedi 6 juin. Les Catalans sont donnés favoris mais les Turinois ont été tout aussi brillants cette saison. Les deux clubs ont remporté leur championnat respectif et leur coupe nationale.

Le Barça a remporté ses trois dernières finales. C'était en 2006, 2009 et 2011, rappelle francetv sport. Mais au-delà des statistiques, les Espagnols ont également un motif pour se surpasser : "offrir à Xavi, son emblématique capitaine, un dernier titre avant son départ pour Al-Sadd", estime le site.

La Juventus Turin, un outsider qui "ne vient pas en victime". C'est ce qu'a lancé le gardien du champion d'Italie Gianluca Buffon. "J'ai déjà dit que c'est juste de dire que Barcelone est favori. Une équipe qui a des joueurs comme Messi, Suarez, Neymar et Inesta en milieu est favorite. Toutefois, une équipe comme la Juve, avec Tevez, Pogba etc... On a une chance", a-t-il déclaré lors de la traditionnelle conférence de presse de veille de match.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #FOOT

23h11 : "Ça fait mal. On était confiants, d'autant qu'on est revenus à 1-1. Félicitations à Barcelone, ils avaient quelque chose que nous n'avions pas. J'ai bien regardé la Coupe, je vais tout faire pour la gagner un jour."

Interview d'après match de Paul Pogba sur Canal +.

23h02 : Et sur Twitter, Sepp Blatter se fend de 140 caractères pour féliciter le Barça (et lui rappeler qu'il est qualifié pour la Coupe du monde des clubs en décembre, compétition qu'il a inventée).

23h00 : C'est Xavi qui soulève la coupe, son 25 trophée sous les couleurs blaugrana, un palmarès long comme le bras.

23h01 : Neymar, membre des athlètes du Christ, se fend d'un brassard "100% Jesus" qui rappelle un t-shirt de Kaka, époque Milan AC, avec l'inscription "I belong to Jesus".






(REUTERS)

22h51 : Est-ce une injustice ? Un joueur de la trempe de Gianluigi Buffon n'a toujours pas soulevé le trophée (deux finales perdues).




(OLIVER LANG / AFP)

22h48 : Statistique qui fera mal à Patrice Evra : le latéral turinois devient le premier joueur à perdre des finales de Ligue des champions avec trois clubs différents (Monaco, Manchester et la Juventus).

Heureusement qu'il en a gagné une avec Manchester United, en 2008.

22h46 : Sur le bord du terrain, on grave à la hâte le nom du Barça sur la "coupe aux grandes oreilles".

22h46 : Les joueurs des deux camps saluent leurs supporters. Et ceux de la Juventus ne sont pas les derniers à saluer leurs héros.

22h43 : Le FC Barcelone remporte la Ligue des champions en battant la Juventus Turin (3-1)

22h42 : Et de trois pour le Barça, grâce à Neymar en contre.

22h37 : On entre dans le temps additionnel : deux Français ont fait leur apparition en tant que remplaçants. Jérémy Mathieu pour le Barça (lui qui n'a gagné qu'une Coupe de la Ligue avec Sochaux en 2004 a sacrément enrichi son palmarès depuis), et Kingsley Coman, côté Juventus.

pour le Barça, encore 5 minutes de temps additionnel.

22h35 : Chouette photo de Luis Suarez qui célèbre son but en courant sur l'écusson du Barça, installé à l'extrémité du terrain.




(ODD ANDERSEN / AFP)

22h27 : Un défenseur qui se retrouve seul face au but. C'est le cas de Gérard Piqué, oublié par la défense sur une ouverture d'Ivan Rakitic. Mais son tir passe au-dessus de la barre de Buffon. pour le Barça, 82e.

22h25 : Entrée sur le terrain de Xavi pour son dernier match avec le Barça. C'est au passage son 151e match de Ligue des champions, record de la compétition. pour les Catalans, 81e.

22h18 : Le Barça croyait avoir marqué un troisième but grâce à un but de Neymar, refusé pour avoir accompagné le ballon avec la main. A noter que c'est l'arbitre de surface qui signale à l'arbitre central de refuser le but. D'habitude, ces arbitres chargés de surveiller la surface se signale par sa passivité. Preuve est faite de son utilité ce soir. pour le Barça, à la 72e.

22h14 : C EST LE BARCA QUI VA GAGNER

22h14 : Et sur une contre-attaque rondement menée, c'est Luis Suarez qui reprend un ballon mal renvoyé par Buffon pour punir la Juventus en contre-attaque. Les supporters barcelonais scandent "popopopopolopopo" tous en choeur. pour un Barça réaliste.

22h13 : A l'applaudimètre dans le stade, on entend beaucoup plus les tifosi de la Juventus que les afficionados du Barça. C'est sans doute aussi parce que leur équipe est dans un temps fort, et parvient à étouffer le Barça (, 67e).

22h12 : Les deux équipes jouent sans milieu de terrain depuis le début du match, et ça donne un match débridé avec un enchaînement de contre-attaques. entre le Barça et la Juventus, à la 65e.




(OLIVER LANG / AFP)

22h00 : Egalisation de la Juventus, signée Alvaro Morata, déjà bourreau du Real Madrid au tour précédent ! entre les deux équipes, alors que le Barça avait gâché plusieurs balles de 2-0. Il reste une bonne demi-heure à jouer, tout est possible dans cette finale.

21h51 : La seconde période a repris, sans changement sur les bancs. 1-0 pour le Barça, toujours.

21h47 : Rien ne vous a surpris sur le but d'Ivan Rakitic, sur une passe décision d'Andres Insiesta ? Comme le remarque l'agence de statistiques Opta, c'est le premier but du Barça n'incluant pas Messi, Suarez ou Neymar depuis le 28 février. Oui, vous avez bien lu.

21h39 : Une illustre famille dans les tribunes du stade olympique de Berlin. A noter que c'est précisément dans ce stade que Zizou a terminé sa carrière, sur un triste coup de tête sur Marco Materrazzi.

21h34 : C'est la pause, et le Barça mène sans forcer face à la Juventus. Le suspense demeure, mais la Juventus va devoir se reprendre pour inquiéter la défense catalane.



(REUTERS)

21h32 : L'homme du match, c'est... Paul Pogba pour le moment. Surtout du point de vue des observateurs français.

21h29 : Encore une tentative catalane, signée Suarez, et encore un bel arrêt de Buffon, qui dévie le tir de l'Uruguayen en corner; Ce Barcelone-là n'est sans doute pas le plus beau collectivement, mais sa triplette d'attaque est capable de se créer les occasions à elle seule. pour le Barça, 40e.

21h24 : Un rugissement dans Berlin : la clameur des supporters de la Juventus qui réclament un penalty pour une faute sur Paul Pogba dans la surface. L'arbitre ne bronche pas, ça fait toujours pour le Barça à la 35e minute de jeu.

21h22 : Une analyse sans concession du meilleur joueur de la planète.




(REUTERS)

21h20 : Le but du Barça vu de haut : on voit que c'était Paul Pogba qui devait marquer Ivan Rakitic, le buteur.






(DARREN STAPLES / REUTERS)

21h18 : Tout le monde ne trouve pas cette finale Barça-Juventus passionnante.

21h14 : Ce match n'est pas fini : les joueurs de la Juve parviennent à s'approcher des cages de Ter Stegen. A l'instant, une magnifique frappe de loin de Marchisio frôle le cadre du portier catalan. pour le Barça, 25e.

21h05 : Sur chaque attaque du Barça, la défense turinoise qui avait écoeuré le Real Madrid, s'effrite. L'absence du pilier de l'arrière-garde italienne, Giorgio Chiellini, se fait cruellement sentir.

21h02 : Nouveau sauvetage extraordinaire du gardien turinois Gianluigi Buffon sur une tête de Neymar, qui maintient son club dans la course. pour le Barça après 14 minutes de jeu.

20h59 : Et sinon, le supporter de la Juventus qui a fait le trajet Turin-Berlin à vélo est bien arrivé dans les tribunes du stade. Il a posté une vidéo de la cérémonie d'ouverture sur Instagram.