Ligue des champions : "Si on sort de ce cauchemar européen..." André Villas-Boas un brin fataliste

L'Olympique de Marseille s'apprête à affronter le FC Porto ce mercredi en Ligue des champions, quelques semaines après sa cinglante défaite (3-0) face au club portugais. André Villas-Boas, tout comme Florian Thauvin, n'a pas caché son atterrement à la veille de la phase retour. Sans oublier de pointer du doigt le calendrier déséquilibré, responsable, selon lui, d'un manque de rythme au sein de son effectif.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
 (SYLVAIN THOMAS / AFP)

Le calendrier surchargé ou déséquilibré. Serait-ce la nouvelle marotte des clubs en crise ? En raison du contexte sanitaire et des reports de matchs qui en découlent, les échéances peuvent s'enchaîner ou, à l'inverse, manquer. Cela fait précisément 19 jours que l'Olympique de Marseille n'a plus joué de match officiel, après la trêve internationale et le report de leur match de Ligue 1 contre Nice. "Autant la première coupure après le report du match contre Lens avait été acceptable pour nous, autant cette fois, ça n'a pas forcément été bénéfique", s'est plaint André Villas-Boas en conférence de presse ce mardi, à la veille du match face au FC Porto en Ligue des champions (0-3 le 3 novembre dernier). 

Manque de rythme ? 

Pour lui, un match ce week-end "aurait permis à certains joueurs de gagner de la confiance". C'est que le maître à jouer de l'OM, Dimitri Payet, a du mal à enchaîner les rencontres à un niveau correct depuis le début de saison. Et l'artilleur Dario Benedetto n'atteint plus vraiment la cible : le numéro neuf n'a toujours pas marqué en onze matchs toutes compétitions confondues cette saison. Pour ceux qui s'attendraient à un déclic à Porto, il faudra être patient, sous-entend Villas-Boas. 

"Ce n'est pas top d'avoir eu 19 jours sans jouer, il faudra bien s'échauffer et être capable de se mettre directement dans le rythme contre Porto", a confirmé Florian Thauvin. Avant de nuancer : "mais on avait également besoin de repos, et puis ça nous a permis de faire le vide dans la tête après notre début de compétition raté". L'Olympique de Marseille a perdu ses trois premiers matchs, et n'a pas marqué de buts. "Il faut qu'on montre de l'ego là. Personnellement, je me sens autant supporter que joueur, et là j'ai un sentiment de honte", a-t-il ajouté. 

La Ligue Europa, victime du calendrier surchargé ? 

C'est aussi pour rebâtir cette confiance perdue que le match de Ligue 1 aurait pu changer la donne, d'après Villas-Boas. "On a deux matches en retard. Si on les avait joués, et gagnés ces deux matches, on serait premier exaequo avec le PSG. Ca change quand même beaucoup de choses pour la confiance", a-t-il fait remarquer. L'entraîneur portugais a également évoqué le calendrier anormalement chargé de la saison lorsqu'il a été interrogé l'éventuel objectif de la qualification pour la Ligue Europa (en cas de 3e place à l'issue de la phase de groupes de Ligue des champions).

"Ces trois matches ont déjà fait beaucoup de mal, indique-t-il. Si on peut sortir de ce cauchemar européen...Nous sommes bien placés en championnat, on ne sait jamais ce qui peut arriver. Or, avec le calendrier surchargé cette année, ça peut être compliqué de jouer les matchs en Ligue Europa...". Une victoire face à Porto ce mercredi, conjuguée à une défaite de l'Olympiakos face à Manchester City, permettrait aux Marseillais de revenir à hauteur des Grecs à la 3e place du Groupe C. Mais le souhaitent-ils seulement ? 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue des champions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.