Ligue des champions : pas de round d'observation en C1 pour Mauricio Pochettino avec le PSG

Arrivé au PSG depuis à peine un mois, Mauricio Pochettino dirigera mardi 16 février sa première rencontre de Ligue des champions sous ses nouvelles couleurs. Il entre immédiatement dans le vif du sujet avec un match à élimination directe contre le Barça, au Camp Nou. Mais fort de son expérience dans cette compétition, l'Argentin compte bien amener les Parisiens le plus loin possible.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 3 min.
 (LLUIS GENE / AFP)

On ne fera pas le procès à Mauricio Pochettino d'être un novice en Ligue des champions. Après avoir emmené Tottenham en finale de la C1 en 2019, perdue contre Liverpool (2-0), l'entraîneur argentin connaît l'exigence de ces grands rendez-vous européens. Mais avec le PSG, Pochettino n'aura pas de round d'observation et plongera d'entrée dans le vif du sujet, mardi 16 février, dans l'antre du FC Barcelone. 44 jours seulement après son intronisation en lieu et place de Thomas Tuchel, sa première sur le banc du PSG en C1 revêt déjà une importance capitale. "C'est vrai que c'est un match spécial, a confirmé l'Argentin en conférence de presse d'avant-match, lundi en fin d'après-midi. Quand j'ai signé au PSG, il y a seulement quarante jours, on commençait déjà à sentir que ce match de Ligue des champions était une date importante pour le club."

"C'est clairement un objectif pour le PSG de gagner la Ligue des champions"

Sous l'ère Thomas Tuchel, le PSG a rejoint la première finale de son histoire la saison passée (défaite 1-0 contre le Bayern Munich), lors du Final 8 de Lisbonne. Son successeur sur le banc de touche parisien a conscience de l'objectif qui hante année après année l'esprit de ses dirigeants : "C'est clairement un objectif pour le PSG de gagner la Ligue des champions. C'est notre responsabilité et les fans sont excités par rapport à ça".

Dans l'optique de remporter "ce trophée convoité", Mauricio Pochettino a insisté sur ce qu'il était en train de construire au sein du Paris Saint-Germain. "J’ai trouvé une équipe fantastique avec une ouverture d’esprit incroyable, qui suit nos consignes et qui veut construire une idée, une identité tous ensemble", a-t-il déclaré à la veille du match le plus important de sa saison jusqu'ici.

"On va évaluer Marco Verratti sur la séance de lundi soir"

Cependant, l'ancien entraîneur de Southampton n'aborde pas cette rencontre décisive avec toutes ses armes. Neymar et Angel Di Maria sont les deux grands absents qui manqueront au PSG face à des Blaugrana étincelants samedi 13 février contre Alavés (5-1). "Il est clair que les absences sont très préjudiciables pour nous, mais nous avons une équipe qui a faim et qui est excitée pour jouer ce match", a confié Pochettino. En leur absence, les performances de Kylian Mbappé seront particulièrement scrutées. En meilleure forme ces derniers jours, l'international français a pourtant vécu un mois de janvier compliqué. "J'attends toujours beaucoup des grands joueurs comme Mbappé, a prévenu le coach parisien. Je suis très content de ses performances depuis qu'on travaille ensemble."

Un dernier joueur pourrait énormément manquer au club de la capitale en cas d'absence. Blessé à la hanche, Marco Verratti a manqué la victoire des siens, samedi, contre Nice (2-1) et demeure toujours incertain à la veille du huitième de finale aller. "On gère ça au jour le jour avec Marco Verratti, a glissé prudemment Pochettino. On va l'évaluer sur la séance de ce soir qui ne sera pas exigeante puisque l'on joue demain (mardi). Nous avons une stratégie, un plan de jeu, et selon qui est disponible, nous prendrons une décision."

Sans Verratti, samedi, contre Nice, l'Argentin Leandro Paredes a attiré les projecteurs en réalisant un très grand match : 129 ballons touchés, 111 passes réussies sur 119 tentées (93% de réussite) et 2 passes clés. Plus largement, depuis l'intronisation de Pochettino à la tête du PSG, l'ancien milieu du Zenith Saint-Petersbourg a pris une autre ampleur. "Je me sens très bien, en confiance avec Mauricio, a affirmé Paredes. Il m’a offert cette confiance que je cherchais, je vais en profiter au maximum et la rendre sur le terrain."

L'ombre de Messi

En plus de Mauricio Pochettino et de Leandro Paredes, mais aussi d'Angel Di Maria, un autre Argentin est régulièrement envoyé du côté de Paris ces dernières semaines. "On a déjà beaucoup parlé du sujet Messi dans le vestiaire mais je préfère ne plus en parler, a expliqué Paredes. Maintenant je veux simplement penser au match de demain qui est très important." Demain, justement, Lionel Messi sera dans le camp barcelonais et fera peser une immense menace sur Mauricio Pochettino qui espère bien réussir son premier test au PSG à l'échelle européenne.

-

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue des champions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.