Ligue des champions : partis du chapeau 4, le Stade Rennais et l'Olympique de Marseille héritent de groupes plus ouverts que prévus

Placés dans le chapeau 4 pour le tirage au sort de la Ligue des champions, l'Olympique de Marseille et le Stade Rennais connaissent leurs adversaires pour la phase de groupes qui débutera les 20 et 21 octobre prochains. Alors qu'ils pouvaient s'attendre au pire, les deux clubs se retrouvent finalement dans des groupes ouverts, avec en ligne de mire un renversement en Ligue Europa, voire une qualification pour les huitièmes de finale de la compétition.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 3 min.
Le Stade Rennais va jouer la première C1 de son histoire (DAMIEN MEYER / AFP)

Pour la première participation de son histoire à la Ligue des champions, le Stade Rennais va découvrir le très haut niveau. Placés dans le groupe E,  les Rennais y affronteront Chelsea, le FC Séville et le club russe de Krasnodar. Un tirage au sort difficile, mais beaucoup moins ardu que ce que certaines prévisions de groupes de la mort envisageaient. Même constat du côté de l'Olympique de Marseille, qui affrontera dans le groupe C le FC Porto, Manchester City et l'Olympiakos.

Parmi les nombreux cadors du chapeau 1, les deux clubs français ont donc tiré le vainqueur de la dernière Ligue Europa (FC Séville) et le champion du Portugal (FC Porto). Une chance qui permet à Rennes et à l'OM d'envisager, au moins, un renversement en Ligue Europa en accrochant la 3e place, voire une qualification pour les huitièmes de finale de la plus belle des compétitions européennes. "On était l'avant-dernier coefficient avant ce tirage, et j'imagine que toutes les équipes voudront prendre six points contre nous. On va essayer de voler le maximum de points à ces équipes et donner tout ce qu'on a à donner", déclarait Julien Stéphan, l'entraîneur de Rennes, au micro de RMC Sport à l'issue du tirage.

Objectif 3e place pour le Stade Rennais ?

Une manière d'écarter les questions évidentes sur les ambitions des Bretons dans le groupe E. Si Séville et Chelsea apparaissent comme les favoris de cette poule, Rennes aura forcément sa carte à jouer. Les Blues de Frank Lampard ont reconstruit en profondeur leur effectif cette saison et l'acclimatation des nouveaux joueurs - dont l'ancien Rennais Édouard Mendy - pourrait prendre du temps. Le FC Séville semble davantage sûr de son fait avec un effectif bien rôdé. C'est donc contre le club russe de Krasnodar, qui découvre également la Ligue des champions cette saison, que Rennes devra faire le plein de points.

"Je ne sais pas si on peut dire que l'objectif est de sortir de cette poule", bottait également en touche Damien Da Silva, défenseur du Stade Rennais, au micro de RMC Sport après le tirage. "L'objectif est de donner le maximum. Ce n'est pas de la langue de bois, c'est la vérité. On va tout faire pour prendre des points et gagner des matches". Avec un effectif qui pourrait encore être renforcé dans les prochains jours avant la fin du mercato estival, le Stade Rennais peut réellement envisager prendre la 3e place, voire d'embêter les deux favoris du groupe.

"Un groupe très ouvert"

L'Olympique de Marseille, de son côté, peut se mettre à rêver d'une qualification en huitièmes de finale de la Ligue des champions. Derrière l'ogre Manchester City, qui devrait vraisemblablement terminer en tête du groupe, l'OM affrontera donc l'Olympiakos et le FC Porto. Champion du Portugal en titre, Porto a dû énormément vendre cet été pour rester dans les clous du fair-play financier. Une chance que pourrait saisir l'OM pour tenter d'accrocher la 2e place. "On peut considérer ce groupe comme un groupe ouvert. Toutes les équipes peuvent prendre des points, l'objectif sera d'être compétitif", a expliqué Pablo Longoria, le directeur sportif de l'OM.

Une analyse confirmée par Mathieu Valbuena, milieu de l'Olympiakos et qui va retrouver le Stade Vélodrome lors de cette phase de groupes : "Tout le monde a sa chance. Marseille, Porto et l'Olympiakos sont trois équipes homogènes. Tout le monde peut prétendre finir à la deuxième place car Manchester City est au-dessus du lot". Mais pour passer au tour suivant, les joueurs d'André Villas-Boas devront améliorer leur qualité de jeu après un début de saison très compliqué. Dans ces groupes très ouverts, l'OM comme le Stade Rennais joueront donc crânement leur chance pour espérer accompagner le Paris Saint-Germain - si le club de la capitale sort de son groupe indemne - en huitièmes de finale de la compétition.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue des champions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.