Ligue des champions : Paris frustré après son nul contre Benfica, mais toujours aussi sûr de ses forces

Les Parisiens ont laissé échapper leurs premiers points de la saison en Ligue des champions après leur match nul face au Benfica Lisbonne (1-1), mercredi.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 3 min.
Lionel Messi après une occasion manquée face à Benfica, en Ligue des champions, le 5 octobre 2022. (FRANCK FIFE / AFP)

C’est une contre-performance qu’il va vite falloir digérer. Accrochés par le Benfica pour leur troisième match de Ligue des champions (1-1), mercredi 5 octobre, les Parisiens ont marqué le pas pour la première fois de la saison sur la scène européenne. Une première erreur de parcours qui marque les esprits, mais qui n’inquiète pas outre-mesure le collectif parisien.

"C’est dommage, on joue toujours pour gagner", a tout de suite regretté Marco Verratti au micro de Canal+ à la fin de la rencontre. Mercredi soir, après une entame difficile, les Parisiens ont tout tenté pour faire basculer la rencontre, sans réussite. Mais malgré des statistiques en leur faveur (60% de possession, 15 tirs, sept cadrés), ils ont buté sur la défense et le gardien du Benfica, solides et bien en place.

"Un sentiment mitigé"

"Benfica nous a posé des difficultés [...] Ce sont des petits détails qui ont fait la différence", a reconnu le capitaine Marquinhos. "C'est un match nul équitable par rapport aux occasions concédées des deux côtés [...] Le sentiment est mitigé, a admis Christophe Galtier en conférence de presse. Benfica a eu une grosse débauche d'énergie en première période, en nous pressant, en cherchant de la profondeur, ce qui nous a mis en difficulté." Si l'entraîneur a apprécié la réaction de son équipe en seconde période, il a regretté les difficultés des siens face au pressing adverse, contre lequel son équipe n'a pour une fois pas trouvé de solution.

Mais dans une ambiance électrique à l'extérieur, les Parisiens estiment tout de même avoir tiré le meilleur d'eux-mêmes, comme a tenu à le rappeler Marquinhos : "On savait que c'était difficile de jouer ici, dans ce stade, avec cette ambiance, l'équipe de Benfica qui est en forme." "On a essayé jusqu'à la fin, on a combattu, on a donné ce qu'on pouvait", a assuré Marco Verratti, soulignant à quel point le déplacement dans la furie de l'Estadio da Luz était "difficile".  

Dans ce contexte, le PSG a correctement sauvé les meubles. Il est toujours invaincu, toujours en tête de groupe, et tient toujours son destin entre ses propres mains pour viser la qualification et la première place à l'issue de la phase de poules.

La performance de Messi saluée

Si le club de la capitale ne s'affole pas, c'est aussi parce qu'il a retrouvé dans ses rangs le grand Lionel Messi. Auteur du seul but du soir sur son seul tir cadré, l'Argentin a soigné ses statistiques (100% de dribbles réussis, 100% de duels gagnés). Une prestation au-dessus de la mêlée qui rassure les siens. "Aujourd'hui, il se sent un peu plus à l'aise et l'équipe aussi joue bien, il joue dans une position qui le favorise beaucoup", a noté Marquinhos. Même dans la difficulté, la "Pulga" trouve toujours le moyen de marquer l'histoire. Mardi soir, il a trouvé le chemin des filets contre un 40e adversaire différent en C1, plus que n'importe quel autre joueur.

Malgré les difficultés, malgré le match à deux visages, l'heure n'est pas à la panique dans le clan parisien. "Quand on n'arrive pas à gagner, il ne faut pas perdre", a relativisé Marco Verratti. "Dans une semaine on jouera à la maison, il faudra prendre les trois points." Le groupe est déjà projeté vers la revanche, la semaine prochaine, au Parc des Princes.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue des champions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.