Ligue des champions : Mbappé incertain contre City, le jeu avant l’enjeu et un PSG qui se veut "clinique"... Ce qu'il faut retenir de la conférence du club parisien

Mauricio Pochettino et Marco Verratti étaient en conférence de presse d’avant-match à Manchester City.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Mauricio Pochettino répond en conférence de presse avant la demi-finale retour de Ligue des champions contre Manchester City. (JEAN CATUFFE / AFP)

 A la veille de la demi-finale retour de Ligue des champions à Manchester City, mardi 4 mai, l’entraîneur du PSG Mauricio Pochettino et le milieu de terrain Marco Verratti se sont montrés détendus et sereins. Ils sont prêts à en découdre, avec ou sans Kylian Mbappé.

Kylian Mbappé, décision mardi

Hormis Juan Bernat en convalescence et Idrissa Gueye suspendu (mais du voyage en Angleterre), c’est un groupe parisien au grand complet qui se déplace à Manchester. Mais il y a toujours une ombre au tableau et sur le mollet de Kylian Mbappé. Victime d’une contusion au match aller, l’attaquant parisien avait manqué la réception de Lens samedi. Présent à l’entraînement ce soir, Mbappé aura d’abord droit à une session individuelle avant, éventuellement, de participer à la mise en place collective. La décision définitive quant à sa participation au match sera prise demain. "On attend encore pour Kylian. On verra demain s’il est apte", a indiqué Mauricio Pochettino.

Un PSG "relax" et possessif

Une fois éludé le cas Mbappé, Dr Pochettino n’a pas lâché la blouse du médecin pour autant. Décontracté, souriant, l’entraîneur du PSG a fait de la calinothérapie avec son équipe qu’il souhaite "clinique" face à City. "On est relax. On a été capable de battre Barcelone et le Bayern en deux manches, rappelle Pochettino qui estime que son équipe aura sa "chance". A condition de priver les Skyblues de ballon comme Paris avait su le faire lors de sa première période à l’aller. "C'est notre intention. Ce sera un grand défi. City joue depuis cinq ans avec la même philosophie. Cette équipe a été construite pour jouer de cette manière. Nous, on essaie de conserver le ballon mais en restant équilibrés entre les phases offensives et défensives. En tout cas, demain, on est prêts à souffrir."  

Le jeu avant l’enjeu

"Un beau match à jouer." Marco Verratti a placé le curseur de ce match sur la notion de plaisir. Jouer son jeu pour dépasser l’enjeu. "On va tout donner et on n’a rien à prendre, assure l’Italien. On doit être heureux et penser à jouer au foot avec nos qualités et notre caractère." Une façon de dédramatiser l’avant-match pour arriver libéré sur la pelouse. Les genoux tremblants lors du retour face à Barcelone et le Bayern, le PSG avait manqué de sérénité malgré sa position favorable et n'était pas passé loin de la trappe. Mardi, le deal sera différent avec la défaite 2-1 au Parc des Princes. "Demain soir, il y aura des émotions parce que le résultat de l'aller a déjà un impact sur notre façon de jouer, reconnaît Pochettino. On devra prendre quelques risques, être courageux, agressifs, tout en sachant que City peut gérer n'importe quelle situation avec beaucoup de qualité." Plus qu’en "priant", Verratti veut répondre au défi mancunien par l’amour de la souffrance. Une œuvre forcément collective. "Mais on est prêt pour ça", assure le milieu parisien.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.