Ligue des champions : Manchester City arrache la victoire face à Dortmund en quart de finale aller

Manchester City a arraché la victoire face à Dortmund (2-1) en quart de finale aller de la Ligue des champions ce mardi 6 avril. Après l'égalisation de Marco Reus (84e) en fin de match, c'est Phil Foden qui a libéré les Citizens dans les arrêts de jeu.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Kevin de Bruyne et Manchester City dominent Dortmund (1-0), mardi 6 avril. (PAUL ELLIS / AFP)

Que Manchester City s’est fait peur face à Dortmund dans son Etihad Stadium. Jamais les Citizens n’ont réussi à se mettre en sécurité après l’ouverture du score et ils ont failli le payer très cher. L’égalisation de Dortmund, sur une des rares occasions franches allemandes, n'a finalement pas assommé les Anglais qui ont su se remobiliser en toute fin de match pour aller arracher la victoire. Mais ce but concédé à domicile pourrait peser très lourd dans la balance au moment de faire les comptes après le match retour.

Pourtant Kevin de Bruyne avait montré la voie aux Citizens. Sur l’ouverture du score (19e), le Belge avait été omniprésent, au départ et à la conclusion de l’action. C’est lui qui avait fait la différence au milieu de terrain pour projeter son équipe vers l’avant, avant de reprendre parfaitement un centre en retrait de Ryad Mahrez pour crucifier Marwin Hitz dans le but allemand. Le 18e but consécutif de City dans la compétition, un record. Certes, les Anglais ne brillaient pas, mais ils avaient le pied sur la balle face à des Allemands en panne d’inspiration offensive

La jeunesse allemande a peiné

Face à l’ancien club de son père Alf-Inge Haaland, défenseur de Manchester City au début des années 2000, Erling n’a été que très peu abreuvé de ballons, en l’absence de son habituel acolyte Jadon Sancho, blessé. Ansgar Knauf, 19 ans, titularisé pour la première fois en professionnel, a été quelque peu timide au côté du géant norvégien. Haaland a dû attendre la deuxième période pour se montrer dangereux en faisant parler sa puissance face à Ruben Diaz avant de manquer son duel face à Ederson. 

Le Borussia Dortmund pourra longtemps regretter la décision litigieuse d’Ovidiu Hategan en faveur des Anglais. Le tout jeune Jude Bellingham (17 ans) était venu intercepter la balle dans les pieds d'Ederson pour filer seul au but (38e), mais c’était sans compter une faute douteuse sifflée par l’arbitre qui empêchait l’égalisation allemande. Une décision qui aurait donné une toute autre tournure à la rencontre.

Ce n’est finalement pas la jeunesse allemande qui a surpris les joueurs de Pep Guardiola mais l'expérience de Marco Reus (84e), parfait face à Ederson, qui venait d'égaliser contre le cours du jeu. Mais les Anglais tenaient vraiment à cette 27e victoire en 28 matches toutes compétitions confondues, et s’en sont finalement remis au jeune britannique Phil Foden pour sauver l’essentiel : la victoire.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.