Ligue des champions : Lens répond présent pour son retour dans la compétition et ramène un point de Séville

Dans un match dont l’intensité n’a pas baissé un seul instant, les Lensois ont répondu au défi physique imposé par les Sévillans, décrochant un nul pour leur premier match de C1 depuis 21 ans.
Article rédigé par Hortense Leblanc, franceinfo: sport
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Le Lensois Elye Wahi face à Séville pour la première journée de la phase de groupe de la Ligue des champions 2023-2024. (MAXPPP)

Le retour des frissons de la Ligue des champions et de son intensité. 21 ans après sa dernière campagne européenne, les Lensois ont été remis au parfum des joutes continentales, mercredi 20 septembre. Ils ont réussi à accrocher un match nul à Séville, face au vainqueur de la dernière Ligue Europa (1-1), au terme d'une rencontre éreintante et riche en duels. S'ils se sont rassurés, quelques regrets pourront être nourris, tant ils ont multiplié les situations dangereuses dans le camp adverse.

Leur début de saison catastrophique en Ligue 1 (4 défaites et un nul) laissait craindre une déconvenue d'entrée sur la scène européenne, mais les Lensois ont livré un vrai match de Ligue des champions au stade Ramon Sanchez-Pizjuan. Tous novices en C1, à l’exception de Nampalys Mendy (1 seule apparition), les Sang et Or ont en revanche eu besoin de quelques minutes d’adaptation. Des minutes dont les Sévillans plus expérimentés ont profité pour doucher d’entrée les Artésiens, avec un but de Lucas Ocampos, qui a lobé Brice Samba de la tête (9e).

Etouffés et pris de vitesse, les Lensois n’ont pas réussi à mettre le pied sur le ballon pendant les 20 premières minutes. C'est la recrue Elye Wahi qui a sonné la révolte par ses fulgurances, obtenant un le coup franc de l'égalisation, transformé par Angelo Fulgini d'un tir en pleine lucarne (24e).

Un résultat positif pour repartir de l'avant

De quoi désinhiber les Sang et Or et rééquilibrer la partie. Véritable poison pour la défense sévillane, Elye Wahi a continué à porter le danger mais a parfois manqué de soutien. Les hommes de Franck Haise ont répondu présents dans le défi physique jusqu’au bout de la rencontre et ont même eu la possibilité de l’emporter sur une tête de Morgan Guilavogui à bout portant, repoussée par le portier du club andalou (78e).

"On a fait un gros match. On commence mal avec ce but, mais on n’a pas lâché malgré nos difficultés en ce moment. On a été soudés, en équipe. Malgré ce qui peut se dire, on n’a jamais douté. On a confiance en nos principes de jeu et en notre groupe", s’est félicité le buteur, Angelo Fulgini, au micro de Canal+. Les Lensois vont tenter de se servir de cette entrée en matière réussie pour enfin lancer leur saison, en Ligue 1, contre Toulouse dimanche. Ils retrouveront la scène européenne dans deux semaines face à un gros morceau, Arsenal, qui n'a fait qu'un bouchée du PSV Eindhoven (4-0).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Ligue des champions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.