Ligue des champions : le roc Donnarumma, le coup de patte de Messi … Les notes des joueurs du PSG contre Benfica

Le PSG a été accroché logiquement sur la pelouse du Benfica (1-1), mercredi, et a laissé filer ses deux premiers points cette saison en Ligue des champions.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min.
Le gardien du PSG, Gianluigi Donnarumma, a été souvent infranchissable contre le Benfica à l'occasion de la 3e journée de Ligue des champions, le 5 octobre 2022. (FRANCK FIFE / AFP)

Cette fois, Paris ne s'en est pas sorti en étant bousculé. A Haïfa, le PSG avait gagné sans briller, porté par ses individualités. Mercredi 5 octobre, le club de la capitale a un peu plus subi sur la pelouse du Benfica Lisbonne, et en ressort avec un match nul (1-1) sur lequel il n'aura pas à s'estimer lésé. Le score aurait même pu être bien différent sans un excellent Gianluigi Donnarumma dans le but. Si Marco Verratti et Lionel Messi ont surnagé, le reste de l'effectif parisien a alterné entre le moyen et le franchement décevant.

Gianluigi Donnarumma : 8/10

Paris peut lui dire un immense merci. Sans les interventions salvatrices de son gardien italien (six arrêts au total), la première période aurait pu virer au cauchemar. Sa parade main opposée à la 18e minute face à David Neres est un modèle du genre. Il ne peut rien sur le centre fuyant et le but contre son camp de Danilo Pereira, et conclut sa soirée par un énième sauvetage à la 82e minute.

Sergio Ramos : 3/10

Il y avait du mieux depuis le début de saison, mais ce soir, il n'avait rien d'un patron. Trop peu réactif à la relance face au pressing benfiquiste, il a mis ses compères de la défense en difficulté presque systématiquement quand il était sous pression. Pour parfaire le tout, aucun tacle tenté du match, symbole de sa perdition.

Marquinhos : 4/10

Dans le cœur de la défense à trois, le Brésilien n'a pas eu le rayonnement dont il est parfois capable. Le capitaine parisien n'a pas raté grand-chose, mais il n'a pas non plus montré l'exemple avant d'être dominé dans l'envie par l'appel de Gonçalo Ramos sur le but contre son camp de Danilo Pereira. Peut beaucoup mieux faire.

Danilo Pereira : 4,5/10

Il avait débuté son match avec beaucoup de lucidité face au pressing adverse. Mais il plombe trop vite sa copie en marquant contre son camp sur une mauvaise lecture du centre d'Enzo Fernandez. Le Portugais ne jouait pas à son poste de prédilection, cela s'est parfois senti, même s'il a au moins le mérite de ne pas avoir sombré, notamment au duel.

Achraf Hakimi : 5/10

Le piston droit du PSG a multiplié les courses comme souvent. Mais il a su le faire en étant plus efficace au retour des vestiaires. Ce n'est d'ailleurs pas étonnant que ses deux frappes du match interviennent en seconde période. Reste qu'il est impliqué sur le but du Benfica en ne montant pas assez sur le centreur en voulant couvrir son côté.

Vitinha : 5/10

Quand il a la possibilité de faire parler sa qualité ballon au pied, le milieu de terrain est un plaisir pour la pupille. Il a beaucoup couru, mais a fait preuve d'inconstance dans le jeu, alternant entre les temps forts et des passages bien plus pénibles quand le pressing adverse se faisait plus intense. Remplacé par Fabian Ruiz à la 88e minute.

Marco Verratti : 6,5/10

Pour son match de reprise, le "petit hibou" a eu besoin de vingt minutes pour rentrer dans son match. Mais cela valait le coup d'attendre. L'Italien a été le catalyseur du PSG, le seul capable de sortir de l'étreinte du pressing, et de faire avancer le ballon vers le camp adverse au milieu de terrain. Du Verratti dans le texte, en somme.

Nuno Mendes : 4,5/10

Le piston portugais est décidément bien frustrant. Le talent est là, l'envie aussi. Mais il alterne encore trop souvent entre les coups de reins percutants et les prises de risque inutiles. Il doit encore se polir techniquement, notamment dans sa qualité de centre. Défensivement, il a au moins été solide, avec un gros retour sur David Neres à la 12e minute. Blessé à la cuisse, remplacé par Juan Bernat à la 67e minute.

Neymar : 5,5/10

Il a joué par à-coups. Mais le Brésilien reste ce poison permanent, qui n'a pas rechigné à faire les efforts défensifs pour mieux pouvoir se donner des espaces. Sa passe pour le but de Lionel Messi est une offrande. Son retourné sur son mauvais pied sur la barre transversale juste après la pause aura été le plus gros frisson parisien de la deuxième période.

Lionel Messi : 6/10

Comme les autres, on ne l'a pas vu en début de match. Et puis un éclair, et une frappe enroulée sublime pour lancer un PSG totalement absent jusque-là. C'est ça la force du talent. Et cela s'est encore plus senti en seconde période, quand Paris a joué plus direct, et l'Argentin s'est fait encore plus influent. Quelques imprécisions rares de sa part, toutefois, comme son contrôle trop long. Remplacé, semble-t-il, pour une alerte physique par Pablo Sarabia à la 81e minute.

Kylian Mbappé : 3/10

Oui, il est de l'action du but par son relais vers Neymar. Une frappe dangereuse à la 69e minute aussi. Et c'est tout. L'international français a fait à peu près tout à l'envers, de ses appels à ses dribbles jusqu'à ses transmissions. Touche autant de ballons que Gianluigi Donnarumma ce soir, c'est dire. Un match à oublier.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue des champions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.